NTT DoCoMo jette un froid sur l’UMTS

Mobilité

L’opérateur japonais NTT DoCoMo, inventeur de l’i-Mode, doute de la profitabilité de l’UMTS et pense que les revenus ne dépasseront pas ceux des réseaux GSM. Les acteurs européens tablent eux sur des télécommunications dopées par la transmission de son et de vidéo pour rentabiliser leurs lourds investissements dans l’UMTS.

Décidément le malheur semble s’abattre sur le futur marché de la télécommunication de troisième génération. Après des cagnottes moins importantes que prévu pour certains pays, des défections de candidats de plus en plus en nombreuses, voici maintenant que l’UMTS ne serait pas en mesure de répondre à ce à quoi il était destiné, à savoir au téléchargement de fichiers vidéo ou son.

Le téléchargement de fichiers audio et vidéo serait trop coûteux

Le pavé dans la mare n’est pas lancé par un quelconque cabinet d’analyse, mais par le

numéro un mondial de l’Internet mobile, l’opérateur japonais NTT DoCoMo. Selon Keiichi Enoki, qui a lancé avec succès le service i-mode chez DoCoMo, la troisième génération de téléphonie mobile pourrait bien ne pas générer les profits attendus. “Je ne pense pas que le modèle économique va fondamentalement changer lors du passage de la deuxième à la troisième génération. Le marché de la téléphone mobile va être identique”, déclare-t-il au Financial Times daté du 23 novembre. L’opérateur japonais, qui teste actuellement la technologie 3G, estime que finalement cette dernière n’est pas adaptée au téléchargement de fichiers audio et vidéo. La raison ? Toujours selon Keiichi Enoki, ces fichiers demanderaient trop de bande passante et donc coûteraient cher. Un coût qui serait répercuté sur la facture du client, ce qui finalement en limiterait son utilisation.

Dès lors, NTT DoCoMo se distingue des opérateurs européens. Le Japonais pense en effet que les mobiles seront utilisés comme vitrines permettant de montrer aux utilisateurs des contenus multimédia qui seront téléchargés ensuite via le PC ou la télévision. Ainsi le “mobilonaute” devrait recevoir des clips d’une quinzaine de secondes sur son téléphone.

NTT DoCoMo devrait proposer à partir de mai 2001 le premier réseau UMTS basé sur sa norme W-CDMA à ses clients japonais, et n’attend pas de hausse significative de ses revenus.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur