NTT DoCoMo recherche un partenaire européen

Mobilité
Information - news

Interviewé par un journal allemand, le directeur général de NTT DoCoMo a annoncé chercher des partenariats avec des opérateurs mobiles en Europe. Aucune confirmation n’a été donnée quant à sa participation au deuxième tour d’attribution des licences UMTS.

“Nous cherchons de nouveaux partenariats avec des opérateurs mobiles en Europe. Nous sommes très intéressés par les marchés en France, Italie et Espagne”, a déclaré le directeur général de NTT DoCoMo au quotidien financier allemand Handelsblatt. L’annonce intervient au moment au moment même où des rumeurs font état de négociations entre le premier opérateur mobile japonais et l’ART pour une licence UMTS. Pourtant, NTT DoCoMo ne fait pas de commentaires sur sa participation ou non au deuxième tour d’attribution des licences françaises. Il n’a d’ailleurs pas souhaité s’exprimer sur une prise de participation dans le troisième opérateur français Bouygues Telecom au moment ou Telecom Italia souhaite vendre ses parts dans Bouygues Telecom.

NTT DoCoMo prévoit toujours de lancer l’i-Mode, son service mobile d’accès à Internet, en Allemagne l’an prochain. Toutefois, l’opérateur reste très prudent. “Nous savons par expérience que si les services sont trop peu nombreux, l’i-Mode n’est pas attractif”, a-t-il déclaré avant d’ajouter que “E-Plus [son partenaire allemand, Ndlr] doit s’assurer qu’il y a suffisamment de combinés”.

Le directeur général de NTTDoCoMo a par ailleurs critiqué l’industrie des télécoms mobiles européenne pour sa lenteur et son manque d’originalité. Le Japon est le premier pays à proposer une offre de téléphonie de troisième génération (voir édition du 2 octobre 2001).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur