Numéricable passe au 8 Mbit/s

Cloud
Information - news

Le câble peut offrir des débits que la technologie ADSL aura du mal à atteindre. Et la filiale de Canal Plus n’a pas atteint ses limites techniques.

Il est désormais possible de surfer à 8 Mbit/s en France (avec du 512 Kbit/s en émission). Pour son offre de rentrée, le câblo-opérateur Numéricable (NC) mise donc sur les débits et propose l’offre grand public la plus rapide du moment. “En mai dernier, nous avons porté la capacité de notre réseau à 2,5 Go/s”, rappelle un porte-parole de la filiale du groupe Canal Plus. Le FAI avait déjà fait profiter ses abonnés de l’optimisation du réseau en doublant les débits de leurs forfaits (voir édition du 15 avril 2004). L’extension des capacités du backbone permet aujourd’hui au fournisseur d’accès (FAI) de proposer une offre pour l’heure inédite. “Le câble est l’un des rares fournisseurs d’accès qui peut offrir des débits aussi intenses, autant en profiter”, explique-t-on chez NC.

Pour en profiter, il faudra cependant débourser 59,90 euros mensuellement sur 12 mois minimum. Une dépense élevée en regard des offres à 2o ou 25 euros pour du 1 ou 2 mégabits mais compensée par la totale gratuité des frais d’accès et du modem. L’offre est proposée aux nouveaux abonnés (pour toute inscription jusqu’au 31 octobre 2004) comme aux anciens qui peuvent changer leur forfait trois fois dans l’année indépendamment de la durée d’engagement obligatoire. Dans le même temps, NC lance une opération promotionnelle de 10 euros de réduction les six premiers mois d’abonnement sur les forfaits 512, 1 024 et 2 048 Kbit/s. Autre option proposée : le doublement, pour 5 euros supplémentaires, des débits montants sur ces mêmes forfaits.

8 Mbit/s, pour quoi faire?

Reste à savoir qui, aujourd’hui, a besoin de 8 Mbit/s sur son ordinateur? “Je serais tenté de dire qu’il s’agit d’un effet d’annonce pour mettre en avant les capacités du câble”, avoue le porte-parole de la société. Car, contrairement à l’ADSL, le câble n’est pas limité par les 8 Mbits (théoriques) de la paire de cuivre. A Clichy, dans les Hauts-de-Seine, NC fournit du 10 Mbit/s aux sites administratifs de la municipalité. L’effet d’annonce recherché viserait-il à embellir l’activité de NC en vue de son acquisition prochaine par le groupe d’investissement Cinven (voir télégramme du 11 août 2004)? “Nous ne sommes pas habilités à répondre”, répond le porte-parole. “Mais l’offre n’a rien à voir avec la fusion, nous travaillons comme si de rien n’était.” D’ailleurs, “les négociations entre [le cablô-opérateur] Noos et UGC ont duré 18 mois [voir édition du 7 juillet 2004], cela n’a pas empêché Noos de sortir de nouvelles offres”, justifie-t-on chez NC.

L’offre à 8 Mégabits apparaît surtout comme un moyen de tester le marché des accès très hauts débit. A fin juin 2004, NC comptait environ 850 000 abonnés, dont 90 000 clients Internet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur