Numericable-SFR : Altice en grignote un peu plus

BourseEntrepriseOpérateursRéseaux
drahi-altice-numericable-sfr
3 4

Petit à petit, Altice monte au capital de Numericable-SFR. Les analystes y voient les prémices d’une privatisation totale de l’opérateur par sa maison mère.

Altice monte encore un peu au capital de Numericable-SFR.

Quelques jours après avoir racheté 1 298 398 actions de sa filiale française, la holding contrôlée par Patrick Drahi acquiert 45 535 titres supplémentaires.

Dans le cadre de cette opération qui s’est effectuée le 3 août 2015, un total de 16 197 actions ont été acquises au prix de 50,11 euros chacune.

Les 29 338 autres ont été reprises à « quelques membres de l’équipe dirigeante de Numericable-SFR » pour un prix unitaire de 50,42 euros, légèrement inférieur au cours de clôture ce lundi (50,50 euros).

Le montant investi avoisine 2,3 millions d’euros. Soit bien moins que les 64,6 millions d’euros engagés la semaine dernière pour récupérer… une participation de 0,25 %.

A priori négligeables au regard des quelque 438 millions de titres qui composent le capital de Numericable-SFR, ces manoeuvres renforcent les spéculations des analystes.

Ces derniers perçoivent un prélude à la privatisation totale de l’opérateur par sa maison mère. Ils accueillent plutôt positivement cette éventualité, estimant qu’elle permettrait à Altice de profiter de 100 % des synergies en cas de rachat potentiel de Bouygues Telecom.

Selon les dernières données boursières, Altice détient plus de 70 % des parts de Numericable-SFR, à raison de 60,35 % pour la holding basée au Luxembourg et 10 % pour Altice France Bis.

Comme le note Silicon.fr, cette part atteint les 80 % si l’on y intègre les 10 % détenus en autocontrôle par l’entreprise télécoms ; le reste se répartissant entre le fonds de pension Capital Group Companies (4,44 %) et au flottant (15,21 %).

Crédit photo : Peshkova – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur