Numericable veut effacer la tâche Noos

Cloud

L’unique câblo-opérateur veut se concentrer sur la marque Numericable. Mais
ses soucis de relations clients liés à sa restructuration restent vifs.

On l’a compris : l’héritage de Noos est perçu comme un boulet par l’équipe de direction de Numericable. Empêtré dans ses soucis de relations clients et placé sous la surveillance de la DGCCRF (Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes), le câblo-opérateur tente de relancer une dynamique commerciale avec la ferme volonté de montrer une image plus positive.

L’opérateur multi-services (télévision, Internet haut débit et téléphone) vient d’annoncer “l’union” des marques Noos et Numericable qui se transforme en Numericable tout court. Une manière de préparer la rentrée avec déjà “un nouveau décodeur” et “des nouveaux services” qui sont annoncés sur Le Blog du Câble qui sert de forum de discussion officielle avec les clients Numericable.

Désormais, Numericable assure que son réseau d’interconnexion est unifié sur le territoire français. Ce qui favorisera le déploiement de la fibre, présentée comme une planche de salut pour rebondir. Actuellement, le réseau de Noos couvre plus de 30 000 immeubles représentant 1 million de logements raccordés (un foyer raccordé ne veut pas dire forcément un client). D’ici 2009, Numericable compte aligner 7,5 millions de logements raccordables.

Plaintes : vers la sortie du tunnel ?

Pour regarder l’avenir sereinement, encore faut-il régulariser la situation d’une proportion non négligeable de clients actuels qui sont mécontents du service de l’opérateur. Selon l’AFP, la direction de Numericable a rencontré début juillet de nouveau la DGCCRF pour faire le point sur les efforts fournis pour répondre à la vague massive de réclamations qui a atteint son summum dans le courant du printemps.

Un porte-parole du câblo-opérateur a recensé une “très nette diminution des plaintes”. Le discours est plus nuancé du côté des Déçus du Câble, qui réunit les doléances des clients mécontents, puisque l’association assure avoir transmis 200 nouveaux dossiers à la DGCCRF courant juin. Cela ira peut-être mieux à la rentrée…

Consolidation : pour Neuf Cegetel, un rachat de Numericable “n’est pas à l’ordre du jour”
Récemment interviewé par l’Agefi, Jacques Peyrat, PDG de Neuf Cegetel, assure que l’acquisition de Numericable “n’est pas à l’ordre du jour”. Néanmoins, le manager reste en veille sur le dossier. Numericable deviendra certainement une cible plus attractive lorsque son réseau câblé sera vraiment consolidé et vraiment orienté fibre et lorsque ses soucis de relations clients seront estompés. Neuf Cegetel a d’autres raisons de se montrer patient : avec le rachat de Club Internet, il doit déjà procéder à une intégration importante.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur