Numérique : Twitter a réservé un accueil mitigé à Eric Besson

MobilitéRégulations

Dimanche soir, la communauté Twitter a réagi à propos des nouvelles fonctions d’Eric Besson en charge du numérique au sein du gouvernement Fillon III. Le réveil opportun d’un compte @BessonEric (un fake a priori) a mis du piquant.

“Besson est de retour à l’industrie et l’économie numérique. Pourquoi ils prennent pas un mec de la neteco pour ça ?”, balance Jérémie Berrebi, Net-entrepreneur et co-gérant du fonds Kima Ventures, sur Twitter.

Dès l’annonce des nouvelles fonctions d’Eric Besson en tant que ministre “chargé de l’industrie, de l’énergie et de l’économie numérique” (rattaché au Minefi), des commentateurs sur Twitter (et pas seulement des pros de l’IT) s’en sont donnés à coeur joie.

Martin Rogard, Directeur Général de Dailymotion, se rappelle des premières armes d’Eric Besson dans le numérique (entre mars 2008 et janvier 2009, sous la casquette de secrétaire d’État chargé de la Prospective, de l’Évaluation des politiques publiques et du Développement de l’économie numérique) : “Oui, je l’ai dit à l’époque donc c’est constant, mais sur ce sujet il avait fait du très bon boulot et soutenu les hébérgeurs !” (…) “En 2008 dès sa nomination il avait eu le bon goût de visiter Dailymotion.”

Le dirigeant de la plate-forme vidéos a aussi un petit tweet en faveur en Nathalie Kosciusko-Morizet, qui lâche le numérique au gouvernement pour l’écologie, du développement durable, des transports et du logement. “19 places de + pour @nk_m qui passe de 22 à 3 dans la hiérarchie des ministres et de zéro service à une administration importante, well done.”

La principale intéressée a remercié son tweet fan club : “Merci a tous pour vos twitts sympa a l’occasion de ce remaniement.”

De son côté, Jean-Michel Planche, P-DG de Witbe, commente à son tour : “E. Besson de nouveau à l’économie numérique, en 2008 dès sa nomination, il avait eu le bon goût de m’inviter à sa table”(…)”L’économie numérique est un volet du numérique comme la croissance des pme par l’innovation !”

Lyne_Robichaud, experte IT et installée au Québec selon son profil, considère que l’évolution est positive : “L’économie numérique monte en grade en France. Eric Besson passe de secrétaire d’État à ministre.”

Mais son passage au ministère de l’Immigration, son parcours politique atypique et sa personnalité ombrageuse laissent parfois un goût amer dans les tweets diffusés dimanche soir.

“Eric #Besson a déjà annoncé qu’il prévoyait d’expulser 30 000 Cd-roms rien que pour l’année 2011”, glisse Nain_Portekoi, qui se qualifie de “nerd plutôt qu’un geek”.

“Après avoir été un traître, Eric Besson devient un cheval de troie sur le net ! Je réactive mes parefeux !”, dixit Jean_Blt Jean_Blt, qui se présente comme une “étudiant en M2 Histoire et Audiovisuel”.

“Oué, BRAVO ! Éric Besson, ministre de l’économie numérique fera d’Hadopi notre #IdentitéNationale !”, balance @idnationale (“Guide Pratique de construction de l’Identité Nationale de la République bananière”).

“Première mesure d’Eric Besson ministre de l’économie numérique : il compte expulser les sites hébergés par des serveurs étrangers”, se gausse Le_Loser Frédéric BAZIL (“Acteur – Auteur – Concepteur – Rédacteur – Réalisateur – Ecailler”).

Entre bons jeux de mots et mauvaise foi (parfois partisane), faîtes le tri.

Le fake @BessonEric
La surprise du soir de l’annonce du remaniement fût finalement le réveil opportun d’un compte @BessonEric sur Twitter, censé être tenu par le vrai “Mr Numérique” du nouveau gouvernement (photo à l’appui). Celui-ci a déclaré dans ses premières contributions qu’il ne se sentait pas encore à l’aise avec l’outil de micro-blogging. Mais cela ressemblait fortement à un fake autrement dit à un cas d’usurpation d’identité. Le compte sur Twitter n’était plus accessible quelques heures plus tard. Mais ce mystérieux @BessonEric avait déjà attiré une centaine de membres Twitter intrigués…

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur