Le numérique, vecteur de croissance incontournable pour l’industrie culturelle

FiscalitéRégulations
culture-numérique
3 6

Une large partie de la croissance en Europe enregistrée par les secteurs des industries créatives et culturelles en dix ans provient du numérique, selon une étude Strategy& PwC/Google.

Selon l’étude « The Digital Future of Creative Europe » (« Le numérique et l’avenir de l’industrie de la creation”) menée par le cabinet Strategy&, membre du réseau PwC, et en partenariat avec Google, l’essentiel de la croissance des secteurs de la création et de la culture est imputable au numérique…

Le numérique, souvent associé à la simplification du partage (de piratage ?) de contenus culturels sans contrepartie financière à l’égard des auteurs ou des ayants droit, serait donc, en réalité, un facteur indéniable de la relative bonne santé du secteur des industries créatives et culturelles.

Ainsi,  comme le note cette étude, le volet numérique représente une croissance annuelle de 1,2%  pour l’ensemble du secteur créatif en Europe depuis 2003.

Cette croissance est notamment due aux achats directs des consommateurs, qui ont progressé de 22% entre 2003 et 2013.

En outre, les revenus européens imputables au non-numérique ont chuté de 14 milliards d’euros entre 2003 et 2013 (à 142,7 milliard s’euros) tandis que ceux liés au numérique ont augmenté de 36,7 milliards d’euros, à 59,3 milliards d’euros.

En dix ans, les revenus tirés de la publicité ont chuté de 1,5% par an en moyenne, alors que les revenus issus du payant (abonnements, frais de streaming, achats de contenus numériques) ont progressé annuellement de 2% en moyenne.

 

Crédit image : alphaspirit – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur