Nvidia s’empare d’Ageia pour muscler ses puces graphiques

Mobilité

Le concepteur de processeurs graphiques va ajouter du calcul physique dans ses GeForce. Les fans de jeux vidéo vont apprécier.

Nvidia vient d’officialiser l’acquisition d’Ageia Technologies. Créée en 2002, cette société californienne, dont le nom est formé à partir des initiales des pays d’origine des créateurs de l’entreprise, développe un moteur de calculs physiques pour les jeux vidéo. Le montant de transaction pour cette opération de croissance externe n’a pas été dévoilé. Ce rapprochement est reste par ailleurs soumis aux conditions de validation par les organismes de régulation compétents.

Le produit phare d’Ageia se traduit par le processeur de calcul physique (physics processing unit ou PPU) PhysX. Le calcul physique se concentre sur l’interprétation des trajectoires des objets et leur interaction avec l’environnement afin de rendre les animations toujours plus réalistes, tant pour les explosions, les collisions et chutes que pour les mouvements de vêtements (corps mous) et autres objets liquides et gazeux. Un souci de réalisme gourmand en ressource processeur (graphique ou principal) et en bande passante que propose de prendre en charge le PPU.

Celui-ci s’inscrit donc en complément des processeurs centraux (CPU) et graphiques (GPU). Il est actuellement livré sur une carte PCI notamment chez Asus, BFG Technologies et Elsa. Medal Of Honor: Airborne (EA), Tom Clancy’s Rainbow Six Vegas (Ubisoft) et Unreal Tournament 3 (Epic Games)… Selon AGEIA, plus de 140 jeux existants ou en cours de développement sur PlayStation3, Xbox 360, Wii et PC tireraient parti des capacités du processeur PhysX. Environ 10 000 développeurs dans le monde ont adopté le kit de développement (SDK) PhysX.

Le calcul physique prochainement en standard

La raison de l’acquisition d’Ageia par Nvidia est donc principalement technologique. L’entreprise de Santa Clara espère enrichir ses puces graphiques de la technologie PhysX. “En associant les équipes qui ont créé le GPU et le moteur physique les plus célèbres, nous pouvons apporter des GeForce accélérées par le moteur PhysX à des centaines de millions de joueurs du monde entier“, affirme par voie de communiqué Jen-Hsun Huang, PDG de Nvidia.

Nvidia vole la politesse à AMD. En novembre 2007, AMD avait également envisagé d’acquérir AGEIA. Une opération remise en cause pour cause de digestion un peu lourde de la société ATI achetée un an auparavant. De son côté, Intel s’est emparé d’un autre spécialiste des calculs physiques, Havok, en septembre 2007. Ces acquisitions laissent à penser que le calculs physique s’inscrira prochainement en standard dans les processeurs graphiques. Pour le plus grand plaisir des joueurs.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur