Oculus : la réalité virtuelle plus accessible avec la techno ASW

Mobilité
oculus-realite-virtuelle-techno-asw
3 5

Oculus livre sa nouvelle technologie Asynchronous Spacewarp (ASW) qui divise par deux les exigences matérielles du PC lié à l’exploitation de son casque de réalité virtuelle.

Oculus (propriété du groupe Facebook) a planché sur une nouvelle technologie permettant de réduire les exigences matérielles sur le PC pour exploiter la réalité virtuelle. Alors qu’il fallait jusqu’ici être équipé d’un PC d’une valeur de 1000 euros au minimum, il suffit maintenant d’un ordinateur beaucoup moins performant à 500 euros.

C’est la technologie Asynchronous Spacewarp (ASW) qui va peut-être permettre au casque de réalité virtuelle Oculus Rift de se démocratiser alors qu’il était jusqu’à présent catalogué comme produit premium.

L’ASW permet de faire tourner les jeux à 45 fps (« frames per second ») alors que le taux de rafraichissement est normalement à 90 fps pour une expérience de qualité.

Avec ASW, les spécifications du PC et son prix sont divisées par deux, tout en conservant quasiment la qualité d’origine conservée. « L’Asynchronous Spacewarp (ASW) est une technique de lissage du frame-rate qui réduit presque de moitié le temps CPU / GPU nécessaire pour produire à peu près le même rendu provenant du même contenu, » explique Oculus dans une contribution blog.

Oculus procède au calcul d’une image intermédiaire entre deux images (extrapolation), ce qui permet de conserver une très grande fluidité d’affichage et un semblant de taux de rafraichissement à 90 fps. De surcroît, cette technique ne requiert aucun effort supplémentaire de la part des développeurs.

La technologie est dès à présent déployée sur tous les casques au gré de runtime Oculus 1.10.

asw_oculus_rift

Les technologies d’Oculus dites Direct Mode et Asyncrhonous Timewarp (ATW) aidaient déjà automatiquement les développeurs à réduire la latence d’affichage et à améliorer l’expérience utilisateur. ASW fonctionne d’ailleurs de concert avec ATW.

Alors qu’il fallait au minimum une carte graphique Nvidia GTX 970 ou AMD Radeon 290 ainsi qu’un processeur Intel Core i5, il suffit désormais de cartes Nvidia 900 ou 1000 (telles que la GTX 960) ou bien AMD RX 400, de concert avec un CPU Intel Core i3 (avec 8 Go de mémoire vive).

Oculus rabat les cartes avec une ardoise globale (machine + casque +Oculus Connect) qui se rapproche un peu plus de celle du PlayStation (casque + PS4 ou PS4 Pro + PlayStation Camera et PlayStation Moves), tout en offrant une expérience de qualité supérieure.

(Crédit photos : @Oculus)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur