Les offres B&You de Bouygues Telecom s’octroient une petite baisse

Mobilité

Bouygues Telecom tient compte de concertations publiques sur ses forums pour revoir à la baisse les tarifs de ses offres B&You et les agrémenter d’une facilité de paiement en 12 mois sans frais pour acheter son mobile.

Révisions tarifaires, smartphones à crédit : Bouygues Telecom procède à une mise à jour de ses offres mobiles B&You, lancées en juillet dernier. Applicables depuis ce 14 novembre, les quelques changements s’effectuent sans requérir de démarche spécifique pour les abonnés au service.

Dans le cadre de ces nouvelles formules en place depuis l’été, la facture mensuelle s’allège de 2 euros pour les titulaires de lignes 24/24 avec 500 Mo de données.

Le dû passe ainsi de 34,90 à 32,90 euros. Pour les souscripteurs d’un forfait data à 1 Go, le gain est similaire : 37,90 euros en lieu et place des 39,90 initiaux.

Basé sur une entraide en ligne, le projet, au même titre que ses concurrents Sosh (Orange) et Red (SFR), a fédéré une communauté encore grandissante à l’heure actuelle.

En contrepartie d’une échelle tarifaire nécessairement plus avantageuse, le service après-vente est intégralement assuré à distance.

Mais Bouygues Telecom initie en parallèle un rapprochement avec ses clients, dont ont déjà découlé, à deux reprises, des consultations qui ont débouché sur des référendums improvisés, porteurs de revendications exaucées entre autres avec cette mise à jour des forfaits B&You.

L’opérateur télécoms y adjoint une enveloppe de 100 Mo supplémentaires, essentiellement destinée aux titulaires de forfaits SMS et voix en illimité.

La connexion sans fil Wi-Fi sur tout point d’accès compatible reste disponible sans quota, au même titre que les fonctionnalités de tethering et de voix sur IP (VoIP), avec tout de même une réduction du débit au-delà du seuil fixé sur le contrat.

Allié à la démocratisation de l’Internet mobile , le franc succès des smartphones sourit aux ambitieux. Dans cette même optique, Bouygues Telecom, qui n’a pas souhaité communiquer le nombre de clients ainsi ralliés à sa cause, lance le “paiement en 12 mois sans frais“.

Concrètement, le mobinaute s’acquitte dans un premier temps, par carte bancaire, d’un acompte en fonction de la somme totale engagée dans la démarche.

A ce versement initial fait suite une série de douze versements additionnés, sans intérêts supplémentaires.

Tout juste instiguée sans le concours d’un éventuel organisme de crédit, cette facilité de paiement peut également se subdiviser sur une période de trois mois. En tout les cas, son montant se limite à 200 euros.

Une façon comme une autre de s’octroyer un peu plus de crédibilité et de capital confiance, alors que l’arrivée de Free Mobile sur le marché de la mobilité est imminente.

Auteur d’un récapitulatif de circonstance, Univers Freebox fait état d’un déploiement en date du 2 janvier 2012, pour une couverture estimée à 27% de la population sur un an, objectif fixé par le P-DG Xavier Niel.

 

 

Crédit photo : Copyright Fenton – Fotolia.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur