Offres VoIP pour PME : entre forfaits prépayés et postpayés

Mobilité

Les petites entreprises désireuses d’adopter une solution de voix sur IP ont la possibilité de choisir entre offres prépayées et postpayées. Etude de cas avec les offres respectives d’Annatel et de Nerim.

Forfait ou tarification en fonction du volume de communication ? Tout dépend des besoins en téléphonie. La meilleure chose à faire pour choisir l’offre la plus adaptée à ses besoins est d’estimer ses dernières factures téléphoniques avec différents fournisseurs.

Pour les petites entreprises et indépendants ayant des temps de communication importants vers des numéros fixes, la toute dernière offre d’Annatel, opérateur paneuropéen de téléphonie sur IP, permet des appels illimités vers ces numéros pour un coût mensuel variant entre 19,90 et 59,90 euros, selon qu’il s’agisse d’un forfait pour des appels nationaux ou internationaux. Les points forts de cette offre sont la possibilité d’attribution de numéros étrangers, pour avoir une présence dans ces pays, et les appels illimités vers les fixes. Mais il faut bien noter que le prix du forfait est incompressible et que les appels vers les portables sont à payer en supplément.

A l’heure de l’illimité et du tout-compris, une offre en fonction du volume de communication peut s’avérer intéressante. Ainsi, Robin Ferriere, responsable marketing chez le fournisseur de services Internet Nerim, nous explique ses conditions pour les TPE : “Le client est facturé sur la base de ses communications, simplement les tarifs sont inférieurs de 70 % en moyenne à ceux de l’opérateur historique, et 30 à 50 % inférieurs à ceux des opérateurs alternatifs comme OneTel, Télé2, Neuf Telecom. Par ailleurs, les 5 premiers euros HT (soit 5,98 TTC) de communications mensuelles sont offerts, tous les mois et sans limitation de durée, à nos clients. Compte tenu de leur consommation moyenne, et vu qu’il n’y a pas d’abonnement au service VoIP, près de la moitié de nos clients VoIP TPE téléphonent gratuitement tous les mois y compris sur les mobiles, contrairement à nos concurrents.” Par contre il n’y a pas de possibilité de fourniture de numéro localisé à l’international. Les coûts des appels vers l’international restent cependant faibles (1,6 centime, par exemple, vers les fixes et mobiles aux Etats-Unis)

Une concurrence directe pour les opérateurs de téléphonie classiques

Ainsi, en fonction de la consommation et de la destination des appels, les deux solutions peuvent être intéressantes. Seuls les très petites entreprises et les indépendants sont concernés, mais de nouvelles offres visant les PME sont prévues pour bientôt. En ce qui concerne les particuliers, ils peuvent bénéficier des mêmes offres à des coûts semblables ou même inférieurs selon les cas. La VoIP concurrence directement les opérateurs de téléphonie classiques et ceux-ci doivent réagir rapidement pour ne pas disparaître dans quelques années.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur