onefinestay : une marque-étendard pour AccorHotels face à Airbnb

EntrepriseFusions-acquisitionsStart-up
accorhotels-onefinestay-airbnb

AccorHotels compte regrouper, sous enseigne unique, ses plates-formes de location de résidences haut de gamme onefinestay, Squarebreak et Travel Keys.

D’ici à la fin de l’année, onefinestay, Squarebreak et Travel Keys ne feront plus qu’un au portefeuille d’AccorHotels.

Ne demeurera que la première de ces marques, sous l’égide de laquelle seront regroupées les trois plates-formes de location de logements haut de gamme avec services d’hôtellerie et de conciergerie.

Ainsi consolidé, le parc comprendra « plus de 10 000 résidences ». Il sera placé sous la responsabilité de Javier Cedillo-Espin, actuel directeur général de onefinestay.

L’annonce est tombée la semaine passée, à la veille de la présentation des résultats financiers d’AccorHotels.

Sur le 1er semestre 2017, le groupe de Sébastien Bazin affiche un chiffre d’affaires de 922 millions d’euros*, en croissance annuelle de 8,3 % à périmètre constant – c’est-à-dire sans l’activité immobilière associée à AccorInvest, dont la cession est prévue pour cette année.

Le segment des « nouvelles activités », dans lequel est intégrée la location de résidences de luxe, dégage 43 millions d’euros de revenus, contre 13 millions un an auparavant.

Dans le cadre de la réorganisation sous la bannière onefinestay, AccorHotels va acquérir la totalité du capital de la société Hotel Homes, exploitante de Squarebreak, plus d’un an après avoir pris une participation de 49 %.

La question était déjà réglée pour l’américain Travel Keys (acquis cette année pour un montant non communiqué) et le britannique onefinestay (absorbé l’an dernier pour 148 millions d’euros).

Au-delà du pôle onefinestay, AccorHotels dispose de multiples participations minoritaires dans l’univers de l’économie de partage. Par exemple dans Oasis Collections, entreprise argentine qui propose des hébergements et des services personnalisés en Europe et sur le continent américain, avec un focus sur les déplacements professionnels.

* Le résultat net est stable, à 77 millions d’euros. Hors activités non conservées, il s’élève à 181 millions de dollars pour le groupe qui exploite des marques comme Ibis, Mercure, Novotel et Sofitel.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur