OnePlus 3 : un flagship suréquipé à moins de 400 euros

MobilitéSmartphones
2 2

OnePlus lève le voile sur le smartphone OnePlus 3, son nouveau flagship à l’avant-pointe technique et au rapport qualité prix bluffant.

Après la sortie du smartphone OnePlus 2 en demi-teinte, la firme high-tech chinoise OnePlus devait à nouveau surprendre et séduire. Le modèle OnePlus 3 est attendu au tournant avec des spécifications techniques alléchantes. L’appareil évolue sous le fork Android OxygenOS basé sur la ROM Android 6.0.1 Marshmallow.

OnePlus n’a ainsi pas hésité à équiper son nouveau flagship OnePlus 3 du SoC (System on Chip) Snapdragon 820 qui intègre la solution graphique Adreno 530 ainsi qu’un processeur à 2 jeux de 2 coeurs Kryo (dont les fréquences ne sont pas spécifiées par le constructeur). Ces derniers sont les tous premiers coeurs de processeurs 64 bits développés par Qualcomm. L’ensemble est épaulé par pas moins de 6 Go de mémoire vive, soit la quantité qu’on trouve dans des ordinateurs portables.

OnePlus n’a fait aucun sacrifice au niveau de la connectivité. Le terminal supporte la 4G LTE de catégorie 6 dans toutes les bandes (même celle des 800 MHz (fréquences en or) fréquemment non supportées par les smartphones importés de Chine). On trouve deux ports pour cartes SIM.

Il y a aussi le support de la norme Wi-Fi de toute dernière génération (Wi-Fi 802.11ac), synonyme d’une moindre consommation électrique, d’une portée et d’un débit plus importants. Le Bluetooth 4.2 est aussi de la partie. Si le Bluetooth 5 se profile, rares sont pourtant les terminaux mobiles à supporter le Bluetooth 4.2.

Ce dernier apporte une sécurité renforcée (notamment vis-à-vis des bornes de type Beacon qui permettent de localiser les individus lorsqu’ils passent à proximité). Le débit a également été augmenté et l’accès à Internet via des passerelles est aussi de la partie, mais concerne plutôt les objets qui constituent et vont grossir les rangs de l’IoT (Internet of Things).

OnePlus-3-smartphone

Contrairement au OnePlus 2, le OnePlus 3 supporte le standard de communication en champ proche NFC (Near Field Communication). Pour le volet géolocalisation, les constellations des systèmes GPS (américain), GLONASS (russe) et Beidou (chinois) sont supportées.

L’aspect photographie et captation vidéo n’est pas en reste. OnePlus a opté pour le capteur 16 mégapixels IMX298 de Sony avec une stabilisation optique (OIS) qui vient renforcer la stabilisation électronique (EIS).

L’ouverture à f/2.0 devrait mal s’accommoder des conditions de faible luminosité et des clairs-obscurs. Les amateurs de photo devraient en revanche être ravis de pouvoir prendre directement des clichés au volumineux format RAW. Et le capteur permet de filmer en 4K / Ultra HD à 30 ips ainsi qu’au ralenti en 720p à 120 ips.

Côté façade, on trouve un APN équipé du capteur 8 mégapixels IMX179 signé Sony. Il hérite de « gros » photosites de 1.4 µm.

Les aficionados de spécifications techniques pourront toutefois regretter (d’autant plus que les vidéos filmées en 4K et les fichiers RAW sont volumineux) l’absence d’emplacement pour carte microSD, même si l’appareil est équipé de 64 Go de flash interne.

Par ailleurs, si le OnePlus bénéficie d’une dalle de 5,5 pouces à technologie AMOLED protégée par un verre Gorilla Glass 4, sa définition reste cantonnée à la Full HD (1920 par 1080 pixels) qui se traduit ici par une résolution de 401 ppp (pixels par pouce). Cette définition s’accommode moins bien que la Quad HD de l’usage avec un casque de réalité virtuelle (même si parallèlement la société a lancé son propre casque).

Mais, c’est surtout la chiche batterie de 3000 mAh qui pourrait provoquer l’ire des fans de OnePlus. Cette capacité est certes la norme pour des appareils équipés d’un tel écran.

Mais, depuis plusieurs mois, de nombreux constructeurs dégainent des terminaux avec batteries de 4000 mAh (Huawei Mate 8) ou encore de 5000 mAh (Asus ZenFone Max et Acer Liquid Zest Plus).

Ajoutons toutefois qu’un système de recharge rapide baptisé Dash Charge est de la partie (60% de charge obtenus en 30 minutes). De plus, cela a permis à OnePlus de contenir son gabarit et son épaisseur (152,7 x 74,7 x 7,35 mm).

Son tarif de 399 euros pourrait toutefois mettre tout le monde d’accord, même si Xiaomi a quelque peu devancé OnePlus avec le Mi5 qui est le frère jumeau du OnePlus 3 pour ce qui est des spécifications techniques (même APN principal, même batterie, même définition d’affichage, connectivité également poussée…).

On devrait rapidement être fixé sur l’accueil reçu par le OnePlus 3 puisqu’il est directement disponible à la vente sur le site de OnePlus. Une première sans dispositif d’invitation au préalable.

(Crédit photo : @OnePlus)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur