OnTheAir : Yahoo joue l’alternative à Google Hangouts

Entreprise
Yahoo OnTheAir start-up talk show Skype Google Hangouts

En rachetant la start-up américaine LimeLight Labs et son service de chat vidéo, Yahoo pose les jalons d’une solution à mi-chemin entre streaming et communications unifiées.

Yahoo va mettre à profit le rachat de la start-up LimeLight Labs pour établir, dans son écosystème, des passerelles entre streaming vidéo et communications unifiées, y compris sur mobile.

Il s’agit, pour le groupe Internet de Sunnyvale, de s’opposer plus tangiblement à Google sur ce terrain, en mettant sur pied une solution à mi-chemin entre la plate-forme YouTube et le service de visioconférence Hangouts.

Le socle technologique de cette offensive sera la solution OnTheAir, produit phare de LimeLight Labs.

Cette jeune pousse a vu le jour en mars 2012. Parmi ses cofondateurs, on recense des anciens d’Apple (respectivement impliqués sur iCloud et Mac OS X Lion), de Google (un spécialiste de l’infrastructure Gmail) ou encore de Meebo (un graphiste).

Sous la houlette du CEO Josh Schwarzapel, passé par Cooliris, le projet OnTheAir a obtenu un financement initial du fonds d’investissement Kleiner Perkins. True Ventures a ensuite mené un tour de table de 880 000 dollars.

Sur le principe du séminaire (“talk show”), la diffusion vidéo s’associe à la visioconférence dans le cadre de retransmissions interactives.

Chaque événement a sa page dédiée, avec un compte à rebours et l’envoi automatique de tweets aux inscrits, une heure avant l’échéance. L’organisateur aura au préalable fait sa promotion en diffusant une URL publique.

Lorsque l’émission débute, les internautes peuvent non seulement interagir par messagerie instantanée, mais aussi s’exprimer face caméra.

Les spectateurs sollicitant la parole sont mis en liste d’attente. L’hôte dispose d’un aperçu de leur activité à la webcam et peut demander quelques informations supplémentaires.

Une fois le dialogue établi, l’écran est partagé en deux. Les interventions peuvent se succéder au bon vouloir du maître de cérémonie.

S’il peut être exploité à des fins promotionnelles ou éducatives, le concept offre surtout aux célébrités ou encore aux hommes politiques de nouveaux leviers d’interaction avec le public.

En rapport à Google Hangouts, il n’est pas nécessaire d’installer de greffon et les participants peuvent se compter en milliers.

Pour LimeLight Labs, ce rachat se traduit par un transfert intégral de technologies, mais aussi du personnel, qui rejoindra la division mobile de Yahoo.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur