Open innovation : Le Village by CA prépare une rentrée FinTech

EntrepriseStart-up
village-by-ca-promotion-2016
4 77

La FinTech est l’une des quatre thématiques du dernier appel à candidatures lancé par l’antenne parisienne de la pépinière de start-up Le Village by CA.

Une nouvelle promotion se prépare dans les locaux parisiens du Village by CA.

La pépinière de start-up montée par le Crédit Agricole lance un appel à candidatures centré sur quatre thématiques : FinTech, e-santé, « smart home » et sécurité.

Les  dossiers peuvent être déposés jusqu’au 13 mars 2016, minuit. Pour être retenues, les entreprises devront justifier d’au moins 6 mois d’existence… mais pas plus de 3 ans. Une ultime sélection aura lieu le 24 mars à l’issue d’un pitch.

S’il n’existe pas encore, dans le référentiel de start-up du Village by CA, des catégories « smart home » et sécurité, la e-santé avait déjà fait l’objet d’un appel à candidatures, lancé en août 2015 par Sanofi, partenaire de l’incubateur.

Quatre entreprises avaient été sélectionnées à cette occasion : ETIC-Systems (télésurveillance entre le patient et le centre de soins), Kap-Code (big data appliqué à la médecine), Lemondfab (coaching et téléconseil médical) et Invivox (mise en relation d’experts et de médecins pour la formation pratique).

4 600 m² pour innover

Sur le volet finance, Le Village by CA a notamment accueilli GoldTree (analyse des risques), Les Entreprêteurs (aide à la recherche de financement) et Yelloan (service communautaire d’accès au crédit).

Qu’importe la thématique, l’objectif reste le même : fédérer acteurs locaux, start-up, PME et grands comptes dans un but de coopération et d’innovation.

Les prix aussi restent les mêmes. Le ticket d’entrée est fixé à 410 euros par personnes et par mois pour des bureaux situationnels, en configuration open space. On monte à 595 euros par an du mètre carré pour les bureaux attribués ouverts (705 euros pour les bureaux attribués fermés).

Basée rue La-Boétie, dans le 8e arrondissement, l’antenne parisienne peut accueillir jusqu’à 100 start-up sur 4 600 m². Elle en héberge actuellement 90, mises en relation avec des partenaires comme IBM, Microsoft, Orange, Philips, Engie, Steelcase, Somfy ou HP Enterprise. Omnes Capital (capital-investissement) et Amundi (gestion d’actifs) sont les derniers à avoir rejoint la boucle.

Mailler le territoire

Le Village by CA revendique sa dimension nationale, avec des implantations à Lille, Bordeaux ou encore en région PACA. Tout en jouant sur l’ancrage régional à travers son réseau de partenaires (illustration en Aquitaine avec GT Location et le groupe Pichet).

L’ambition à terme est d’interconnecter une vingtaine de villages en France et 25 relais à l’étranger.

La première antenne régionale à ouvrir officiellement ses portes aux start-up fut le Village by CA Nord de France. Un appel à candidatures est en cours jusqu’au 18 mars 2016. Quatre jeunes pousses doivent par ailleurs s’installer le 1er mars, dont Caliwat (autocalibrage de capteurs d’humidité) et Waykonect (gestion de flottes de véhicules en BtoB).

Quelques start-up sorties du Village by CA ont levé des fonds. Le montant est souvent inférieur à 1 millions d’euros, comme avec Loisirs Enchères, qui applique le modèle des enchères aux offres de voyages, d’hôtels, d’activités, de loisirs et de sorties. Certains ont toutefois affolé les compteurs, comme Wynd, qui a séduit Alven Capital avec sa solution SaaS de digitalisation des points de vente.

* À voir en complément, l’interview de Bernard Larrivière. Le directeur de l’innovation et de la veille stratégique à la Fédération nationale du Crédit Agricole revenait sur l’inauguration, le 15 octobre 2014, de l’antenne parisienne du Village by CA.

Crédit photo : Sergey Nivens – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur