Open source : Microsoft sponsorise Apache

Cloud

L’éditeur apporte son soutien à la fondation Apache, qui développe la principale alternative open source à IIS, son propre logiciel pour serveur Web.

Surprise, surprise… Microsoft vient de délier les cordons de sa bourse pour la fondation Apache (Apache Software Foundation ou ASF), son principal rival sur le front des serveurs Web.

A l’occasion de la “traditionnelle” conférence OSCON (O’Reilly Open Source Convention) aux Etats-Unis, du 21 au 25 juillet, l’éditeur a annoncé qu’il est désormais l’un des partenaires “Platinum” de cette fondation, au même titre que Yahoo et Google. Ce qui signifie que le montant de sa donation s’élève à 100 000 dollars.

Microsoft a beau multiplier les opérations visant à “réchauffer” ses relations avec les acteurs du libre dernièrement, ce soutien à Apache a de quoi surprendre. Sur le marché des serveurs Web, la part de marché du logiciel phare de cette fondation (Apache HTTP Server) est estimée à 49,12% en juin 2008 par le cabinet Netcraft, contre 35.39% pour Microsoft sur cette même période, avec son logiciel IIS (ou “Internet Information Server”).

“Ce n’est pas un éloignement d’IIS”

Dans un billet daté du 25 juillet 2008, Sam Ramji, le responsable open source de Microsoft, explique que “cette donation permettra à l’ASF de payer ses administrateurs et employés et ce afin d’aider les développeurs à se concentrer sur l’écriture de bon code”.

Sam Ramji prévient toutefois qu’il ne faut surtout pas y voir “un éloignement d’IIS [Internet Information Server] de la part de Microsoft en tant que technologie stratégique de serveur Web.” Avant d’ajouter que le groupe “continue d’investir dans IIS sur le long terme “ et qu’il “développe actuellement la version 8 d’IIS”.

Nul doute en tout cas que ce réchauffement des relations entre Microsoft et Apache récompense la récente collaboration de ce dernier pour garantir une interopérabilité entre sa bibliothèque Java Apache POI et le format Open XML de Microsoft (normalisé ISO en avril dernier).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur