OpenDataSoft lève 5 millions d’euros : Salesforce est dans la boucle

Big dataBusiness intelligenceData-stockageEntrepriseLevées de fonds
opendatasoft-leve-5-millions
3 0

Salesforce participe au deuxième tour de table d’OpenDataSoft, à l’origine d’une solution de valorisation et de monétisation des données et des API.

Les villes de Cary (États-Unis), Växjö (Suède) et Bruxelles pour leur portail open data ; le groupe canadien MediaEdge pour la création de tableaux de bord internes ; le King Adbullah Petroleum Studies and Research Center en Arabie saoudite pour la valorisation de ses données énergétiques… Le portefeuille d’OpenDataSoft s’est internationalisé depuis sa première levée de fonds.

La SAS parisienne, qui revendique désormais « plus de 80 clients […] dans 10 pays », avait bouclé, à l’été 2015, un tour de table d’un million et demi d’euros auprès d’Aurinvest.

Le fonds de capital-risque, qui associe entrepreneurs, institutionnels et chefs d’entreprises, remet au pot dans le cadre d’une nouvelle opération de financement annoncée à 5 millions d’euros et à laquelle participe également Salesforce Ventures –  qui a débloqué, il y a un an, 100 millions d’euros à injecter dans des entreprises européennes.

Présent à San Francisco, Pékin, Tel Aviv, Nairobi et Paris avec des investissements dirigés essentiellement vers les domaines de l’énergie, du transport intelligent et de l’Internet des objets, Aster Capital est aussi de la partie.

La patte Exalead

OpenDataSoft compte exploiter cet apport financier pour renforcer son équipe R&D basée à Paris. Il s’agira aussi de consolider, sur le marché américain, la partie commercial/marketing, pilotée depuis Boston par le COO Franck Carassus, ancien d’Exalead… comme le CEO Jean-Marc Lazard et le CTO David Thoumas.

Les trois associés s’étaient lancés dans l’aventure en 2011*. Ils ont mis sur pied une solution SaaS destinée à faciliter la publication, le partage et la réutilisation de données structurées et d’API par les utilisateurs métiers. En d’autres termes, comment je collecte ces données, les travaille pour les rendre intelligibles, les visualise et en fais des services innovants.

Le modèle économique est fondé sur un abonnement à l’usage calculé notamment selon le volume de données et le niveau de service.

Le secteur de l’énergie et de l’environnement est particulièrement bien représenté dans le portefeuille d’OpenDataSoft, au même titre que les collectivités territoriales (Grand Poitiers, Lille Métropole, département des Hauts-de-Seine, communauté d’agglomération de La Rochelle, etc.), dans le cadre de projets « smart city », sous l’angle des places de marché de données, du M2M ou encore du suivi temps réel.

* Le bilan 2014 fait état d’un résultat net de 58 900 euros sur un chiffre d’affaires de 267 600 euros.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur