OpenOffice.org intégrera le calendrier Lightning

Mobilité

L’intégration de fonctions calendaires dans la suite bureautique alternative
vise mieux répondre aux besoins des entreprises face à Microsoft.

“L’intégration d’un client PIM [gestion des informations personnelles, ndlr] fait partie des objectifs annoncés lors de la conférence de Lyon”. Responsable du projet OpenOffice.org pour la France, Sophie Gautier, confirme les projets d’enrichissement des fonctionnalités de la suite bureautique libre évoqués lors des récentes rencontres OOoCon 2006 (voir édition du 13 septembre 2006). Une prochaine version d’OpenOffice devrait notamment être proposée avec Lightning, un outil développée par la Fondation Mozilla qui apporte des fonctions de calendrier à son logiciel de messagerie Thunderbird.

Lightning, comme Sunbird (un autre projet de calendrier autonome chez Mozilla), s’appuie sur le code de Calendar. Il permettra de gérer son emploie du temps personnel et de bénéficier d’agenda en ligne (via HTTP/WebDAV). Lightning 0.3 est en cours de finalisation. Il permettra également d’associer les tâches aux e-mails, intégrera le carnet d’adresse de Thunderbird et supportera iMIP, le protocole d’échanges de données au format iCalendar. Associé au client de messagerie, le couple Lightning-Thunderbird permettrait de concurrencer la solution Outlook de Microsoft en entreprise même si ce dernier est fortement intégré à Exchange, le serveur de messagerie de l’éditeur.

C’est bien cette capacité concurrentielle qui intéresse OpenOffice.org. L’organisation open source cherche notamment à étendre sa suite bureautique au sein des entreprises (voir édition du 14 septembre 2006). Mais l’heure est avant tout aux développement plus qu’aux stratégies marketing. “Les projets se concentrent sur l’aspect modulaire de la suite”, explique Sophie Gautier. La version 2.1 d’OpenOffice devraient donc gérer les mises à jour automatique des extensions et une meilleure interdépendance entre les différents modules.

Par ailleurs, La Fondation OpenOffice souhaite multiplier les développements d’extensions. Dans ce cadre, elle devrait prochainement mettre en place une plate-forme dédiée à la manière de l’espace Add-On de la Fondation Mozilla qui propose des centaines d’extensions, lesquelles viennent enrichir les fonctions de Firefox et Thunderbird. La mise à disposition publique de ces petits modules permet notamment de repérer les initiatives pertinentes (ou demandées par les utilisateur) et de les intégrer dans les versions suivantes. Ainsi, la fonction de navigation par tabulation ou encore le lecteur de flux RSS furent d’abord des extensions avant d’être intégrées à la version 1.5 de Firefox.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur