Opera deux fois plus rapide qu’Internet Explorer

Cloud
Information - news

Incroyable mais vrai, le butineur norvégien Opera prend deux fois moins de temps que l’IE de Microsoft pour afficher les mêmes pages HTML. Cette constatation est certes subjective, mais la différence est suffisamment visible pour qu’il n’y ait pas de doute possible. Et le logiciel n’est encore qu’une bêta ! A force de se faire attendre, l’application finit par s’approcher du stade final et de la commercialisation.

Un regain de guerre des navigateurs semble poindre à l’horizon ! Pas sur PC où tout ronronne bien, mais sur Mac, où Mac OS X risque fort de bousculer l’ordre établi. Et ce n’est pas de Netscape que vient la menace, mais d’éditeurs plus ou moins connus. On a déjà cité l’allemand iCab ou le spécialiste de l’X, Omniweb. Mais la surprise vient de Norvège : la bêta d’Opera est proprement stupéfiante. Dommage que la version Mac ait pris tant de temps pour arriver sur Mac alors que le butineur est disponible depuis longtemps pour Windows, Linux, Epoc et même BeOS. Mais la version pour Mac est passée par l’alpha (voir édition du 1er mars 2001) avant d’être enfin disponible en bêta. Et côté performances, cela valait sans doute le coup d’attendre : le moteur de rendu des pages est particulièrement performant, du moins en termes de sensations. Il reste encore à disposer de performances chiffrées. Mais pour ce qui est de charger des pages remplies d’images, le petit norvégien met tout simplement deux fois moins de temps à afficher une page que l’Internet Explorer de Microsoft !

Rapide mais pas très ergonomique

Hakon Lie, le directeur technique de la firme scandinave, souligne que le lancement de cette bêta est destiné à drainer plus d’utilisateurs. “En retour, nous ferons un fureteur plus rapide, plus fort et plus plaisant visuellement. Grâce à l’aide des fans, nous pouvons sortir une version finale d’Opera que la communauté Mac pourra véritablement faire sienne.” A voir : si le logiciel est effectivement un foudre de guerre, il lui manque beaucoup de la convivialité si chère aux utilisateurs de Mac, toute la recherche d’ergonomie d’utilisation qui différencie sérieusement encore les logiciels de cette plate-forme des autres. Opera Software a encore du pain sur les planches avant que l’on ne chante ses louanges…

Pour en savoir plus :

Le site d’Opera Software (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur