Optimisation des données sur mobile : Facebook acquiert Onavo en Israël

Régulations
Onavo-logo

Facebook intègre la start-up Onavo, éditrice de solutions novatrices qui vont renforcer la position du réseau social sur le segment mobile. Le plus gros rachat de Facebook en Israël ?

Facebook vient de faire main basse sur une start-up israélienne du nom d’Onavo.

La nouvelle est annoncée sur le blog de la start-up et relayée par la presse locale.

L’équipe d’Onavo (une trentaine de personnes) s’est fait connaître en créant Onavo Insight, une plateforme permettant aux entreprises de gérer leurs stratégies mobiles par l’étude du comportement des utilisateurs d’applications.

La start-up est aussi à l’origine de solutions telles qu’Extend qui permet une compression générale des données pour mettre plus de temps à atteindre le quota imposé par les services Internet premium (en termes de stockage par exemple).

Il est de notoriété publique que Facebook place désormais le mobile au centre de sa stratégie de développement.

Les résultats sont flagrants et ont rapporté au groupe de Mark Zuckerberg près de 656 millions de dollars sur le deuxième trimestre de son exercice fiscal, soit 41% des recettes publicitaires globales.

En rachetant Onavo, Facebook semble confirmer sa volonté de se doter de technologies mobiles efficaces pour renforcer son positionnement.

Comme l’évoquent Guy Rosen et Roi Tiger, les CEO et CTO et cofondateurs d’Onavo, l’expertise de la start-up pourrait aussi être mise à profit dans le cadre du projet Internet.org initié par Mark Zuckerberg.

“Nous sommes excites à l’idée de rejoindre leur équipe et espérons jouer un rôle important dans l’aboutissement des objectifs d’Internet.org en utilisant les données de manière plus efficaces, pour que plus de gens autour du monde puissent se connecter et partager.

Selon le journal financier israélien Calcalist, ce rachat pourrait avoisiner les 150 à 200 millions de dollars.

Sachant que, dans le cadre de son développement, Onavo avait levé 13 millions de dollars auprès de fonds comme Sequoia Capital, Magma Venture Partners, Horizons Ventures et Motorola Mobility Ventures (bigre, Google n’était pas loin).

Les bureaux de la start-up en Israël resteront actifs mais ils passeront sous la bannière Facebook qui compte en faire l’une de ses têtes de ponts dans le pays.

Ce serait l’acquisition la plus importante du réseau social au niveau local, après l’échec pour acquérir Waze (“GPS social”) tombé dans les mains de Google.

La start-up, fondée il y a trois ans, a développé une application qui aide les utilisateurs à réduire leurs coûts de téléphonie mobile grâce à l’utilisation plus efficace de données.

Onavo-équipe-rejoint-facebook
Le bureau israélien d’Onavo ne fermera pas et abritera désormais une antenne locale de Facebook
Crédit photo : Onavo

——-Quiz——–

Géants du high-tech : savez-vous où ils se trouvent ?

——————–

Crédit image : Onavo


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur