Oracle cède la marque OpenOffice.org à la communauté open source

Cloud

Oracle a entériné diplomatiquement mais officiellement son retrait d’OpenOffice.org. La firme de Larry Ellison cède donc la marque OpenOffice.org à la communauté open source et abandonne la version commerciale d’OpenOffice.

La rupture était consommée depuis plusieurs mois entre Oracle et la communauté des développeurs d’OpenOffice.org. Ce sont des décisions stratégiques mal ressenties par le monde du libre et le positionnement d’Oracle qui ont attisé la défiance des communautés open source dont OpenSolaris en août 2010 et ensuite OpenOffice.org.

L’annonce d’Oracle de céder la marque OpenOffice.org à la communauté OpenSource est aussi une façon d’officialiser son retrait du projet open source en douceur et en sauvant la face, d’en confier les rênes à The Document Foundation et d’abandonner la marque OpenOffice.org.

En filigrane, c’est aussi pour Oracle une façon de redorer son blason à moindre frais auprès du Libre. Mais il s’agit aussi de continuer à collaborer avec les membres de la communauté OOo notamment sur l’Open Document Format (ODF).

La première levée de boucliers de la communauté de l’open source a eu lieu dans le cadre d’OpenSolaris. Suite au rachat de Sun Microsystems par Oracle en janvier 2010, il avait clairement été précisé par Oracle qu’OpenSolaris ne serait plus mis à jour régulièrement au profit de la version payante Solaris.

La fronde avait alors eu lieu avec les membres de la communauté des développeurs OpenSolaris. Avec OOo, c’est la direction prise avec Cloud Office, version payante d’Open Office dans le cloud, qui a fini d’entacher une image déjà largement écornée et qui n’était pas de nature à rassurer l’avenir open source d’OOo.

Une scission qui avait vu The Document Foundation changer le nom d’OpenOffice en LibreOffice puisque OpenOffice.org restait une marque détenue par Oracle.

Même si Oracle abandonne le leadership au sein d’OpenOffice.org, il consent à en devenir membre. “Nous avons l’intention de commencer à travailler immédiatement avec les membres de la communauté afin d’accroître le succès d’Open Office”, a ainsi déclaré Edward Screven, cadre dirigeant au sein d’Oracle. Un revirement stratégique d’Oracle, propice à rassurer les communautés open source et dont le principal bénéficiaire sera le développement de la suite logicielle OpenOffice.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur