Oracle renforce sa position dans le BPM via un partenariat avec IDS Scheer

Cloud

Oracle intègre la plate-forme ARIS, proposée par l’éditeur allemand IDS
Scheer, à sa suite Oracle Business Process Analysis.

Oracle vient d’engager un partenariat avec l’éditeur allemand IDS Scheer, déjà partenaire de SAP, qui lui permet de se renforcer sur le BPM (Business Process Management). Les solutions logicielles de BPM assurent l’analyse et la modélisation des procédures implémentées par une entreprise dans le cadre de ses activités. IDS Scheer édite la plate-forme ARIS qui couvre l’ensemble du processus, de la modélisation et la simulation au déploiement et à l’optimisation en applications informatiques. Avec ce partenariat, Oracle intègre la plate-forme ARIS à sa suite Oracle Business Process Analysis.

Plus largement, la solution vient compléter la gamme de produits BPM d’Oracle composée du gestionnaire de processus Oracle BPEL Process Manager (le BPEL, Business Process Execution Langage est un dérivé de XML consacré à l’orchestration de services web) et de la suite Oracle SOA (architecture orientée service). Oracle s’était déjà renforcé sur le SOA en intégrant une nouvelle suite middleware complémentaire (voir édition du 23 juin 2006).

La suite Oracle Business Process Analysis pourra être déployée via des applications packagées d’Oracle : elle fonctionnera avec E-Business Suite, PeopleSoft Enterprise et les applications Siebel d’Oracle. Mais elle est également compatible avec des produits non-Oracle.

Le marché mondial du BPM a avoisiné 1,2 milliard de dollars en 2005

Selon le cabinet d’études IT Forrester, le marché du BPM devrait atteindre les 2,7 milliards de dollars en 2009. Déjà, le marché mondial du BPM (comprenant les licences logicielles, services et les revenus des produits de maintenance) a avoisiné 1,2 milliard de dollars en 2005. Sur ce total, le marché de la modélisation-optimisation des processus a atteint pour sa part les 639 millions de dollars en 2005. Par ailleurs, le segment ” motorisation-intégration” du BPM au système d’information (typiquement un workflow, des outils d’analyse et de BAM, Business Activity Monitoring ou supervision des activités métier) a atteint les 610 millions de dollars sur la même année.

Le marché du BPM est animé par des acteurs tels que Fuego (racheté par BEA), Lombardi, Pegasystems et Savvion. Mais les éditeurs de progiciel intégré de gestion (PGI) SAP ou Oracle comptent s’y développer. Avec ce nouveau partenariat, le portefeuille d’Oracle recouvre l’ensemble du cycle de vie du traitement de l’activité de l’entreprise, allant de la modélisation ou simulation jusqu’au déploiement et à l’optimisation sur des environnements hétérogènes.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur