Oracle tente d’éclaircir sa politique tarifaire

Mobilité

Oracle tente de calmer les esprits en clarifiant ses modèles de tarification. Montré du doigt pour son l’opacité de son offre, l’éditeur vient de mettre en ligne un guide afin d’aider les entreprises à choisir au mieux leur modèle tarifaire en fonction de leurs besoins.

Plus de clarté. C’est l’axe suivi depuis six mois par Oracle concernant ses modèles tarifaires. Facturation au nombre d’utilisateurs, facturation au processeur, facturation selon la durée du contrat, facturation temporaire, support technique, maintenance… les clients avaient de quoi se perdre. Afin de remédier à cela, Oracle vient d’éditer en ligne un guide en anglais (une version en français est prévue) censé apporter aux clients les moyens de déterminer, en fonction de leurs besoins, le modèle tarifaire le plus approprié.

Exemple : un environnement où il est difficile de dénombrer le nombre d’utilisateurs est plus adapté à la facturation au nombre de processeurs. Tandis que si l’on parvient à déterminer qu’il y aura au moins 50 utilisateurs par processeur, la tarification la plus avantageuse sera certainement celle liée au nombre d’utilisateurs. Le premier cas de figure correspond à la plupart des applications Internet.

Selon François Lavernos membre de l’AUFO (Association des utilisateurs français d’Oracle), le guide répond à un réel besoin. “Nous étions réellement dans une situation opaque. L’évolution des solutions fait qu’aujourd’hui le périmètre des applications est très large et il devient de plus en plus complexe d’établir une tarification claire et détaillée. Cela n’est d’ailleurs pas propre à Oracle mais au monde du logiciel en général. Microsoft est dans le même cas de figure”, explique-t-il. Pourtant si l’AUFO est globalement satisfaite du guide, François Lavernos ne peut s’empêcher de penser que le client est encore tout seul pour déterminer le modèle de licence le plus adapté. “Oracle doit aller encore plus loin en aidant véritablement le client. Quand vous achetez une voiture, vous attendez que le constructeur vous aide à faire le bon choix”, explique-t-il.

Aucune information nouvelle

Selon Oracle, le guide n’apporte aucune information nouvelle, mais ne fait que compiler et assembler les informations déjà disponibles sur les sites Internet de la société. Oracle reconnaît que les modèles tarifaires étaient effectivement compliqués et le guide devrait apporter quelques éclaircissements. Toutefois, Thierry Collet, directeur des opérations chez Oracle, estime que la société n’a perdu aucun client en raison de l’opacité de son offre tarifaire.

Le deuxième point, outre un modèle tarifaire opaque, concerne la stabilité des prix. Thierry Collet juge que, depuis dix ans, les solutions Oracle sont restées stables à configurations identiques. “Le packaging a évolué, ce qui fait croire que le prix a augmenté. Mais avant, tout était en option alors qu’aujourd’hui tout est disponible directement. Quand vous comparez, vous avez beaucoup plus de solutions aujourd’hui et pour le même prix”, affirme Thierry Collet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur