Orange complète sa panoplie d’accès haut débit mobile

Mobilité

L’opérateur mobile lance ses premières offres sous la technologie EDGE qui sert de relais au Wi-Fi et à la 3G. La priorité est donnée aux professionnels.

Avec l’inauguration de son réseau et de ses offres Edge*, Orange est en mesure de couvrir 85% de la population et 90% des entreprises de plus de cinquante salariés en s’appuyant sur le triptyque d’accès Internet haut débit mobile Wi-Fi/EDGE/3G. Les premières offres commerciales sous EDGE seront disponibles pour les professionnels à partir du 18 avril. Pour le grand public, il faudra attendre l’été pour en profiter.

La technologie EDGE, qui permet d’accéder à un débit maximum de 200 Kbit/s, est considéré comme un complément pour couvrir une grande majorité du territoire en haut débit mobile avec le Wi-Fi (7000 points d’accès dans 600 villes selon Orange) et le réseau 3G accessible uniquement que dans les principales métropoles de France. Autre avantage de cette technologie intermédiaire : elle ne nécessite qu’une adaptation du réseau GSM actuel alors que l’UMTS nécessite une refonte de l’architecture. Pour France Télécom, le déploiement de EDGE nécessite un investissement de 200 millions d’euros entre 2005 et 2006.

Les professionnels sont les premiers servis

Alors que Bouygues Télécom s’était fait en premier le chantre de EDGE (voir édition du 2 mars 2005), c’est finalement Orange qui prend la main sur le sujet en annonçant une première gamme d’offres et de services multimédias mobiles. La cible prioritaire de clients est identique pour les deux opérateurs : les entreprises.

Orange va commercialiser ses premières formules professionnelles à partir du 18 avril. L’opérateur mobile s’appuie sur sa gamme d’offres existantes Business Everywhere mais l’adapte pour prendre en compte le trio technologique d’accès haut débit mobile.

Des forfaits “Heures” allant de 5 heures (30 euros HT par mois et par ligne) à 40 heures (100 euros) et des forfaits “Volume” entre 50 Mo (30 euros HT par mois et par ligne) à 1 Go (100 euros) font leur apparition. Pour les grands consommateurs professionnels, une offre Forfait Illimitée (en durée et en volume) est proposée à 70 euros HT/mois/ligne. En cas de consultation ponctuelle de services multimédias mobiles, une batterie d’Option Data a été mise en place : une consommation de 5 Mo sera facturée 5 euros HT par mois et par ligne. Pour 300 Mo utilisés, le tarif monte à 65 euros. La série des offres Oranges Intense Entreprises (initialement liées à la 3G) est révisée également : six forfaits sont commercialisés avec les communications voix et données inclues quel que soit le réseau utilisé (EDGE, 3G, Wi-Fi ou GPRS). Orange recense 17 000 clients 3G Entreprises (contre 40 000 clients grand public ayant adopté un forfait 3G).

Un premier catalogue de terminaux EDGE

Orange a également présenté un bouquet de premiers téléphones mobiles adaptés à la nouvelle donne du haut débit mobile (GPRS/EDGE/Wi-Fi ou GPRS/EDGE/3G ou GPRS/EDGE). Il faut compter 169 euros HT pour disposer un terminal d’entrée de gamme EDGE (Nokia 6230). Une seule PC Card, périphérique pour les ordinateurs portables, ouvre l’accès à l’EDGE : Sony Ericsson GC 85 (49 euros HT).

Vendredi, à l’occasion de la présentation de sa nouvelle stratégie spécial haut débit mobile, Didier Quillot, PDG d’Orange France, a déclaré qu’il escomptait deux millions de clients ayant adopté la 3G et/ou EDGE en France d’ici la fin de l’année 2006.

*EDGE est un acronyme de Enhanced Data GSM Environment

Orange teste une technologie alternative en 3G
Fin mars, Orange a débuté à Lille des essais techniques et marketing de la technologie UMTS TDD (TD-CDMA) dans la perspective d’un complément éventuel de couverture de services 3G. Cette expérimentation a pour objectif de démontrer les avantages comparatifs de cette technologie alternative. C’est la société américaine IPWireless qui fournit l’équipement technologique nécessaire à l’opérateur mobile de France Télécom.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur