Orange et la fibre : le chemin sera long jusqu’à 2020

OpérateursRéseauxTrès haut débit
orange-fibre-optique
3 3

Orange dit avoir atteint le million de clients fibre. Il reste du chemin pour remplir les objectifs fixés dans le cadre du plan Essentiels 2020.

« Mettre le turbo sur la fibre » : c’est l’un des grands axes du plan Essentiels 2020 d’Orange.

L’opérateur vient de franchir un cap : celui du million de clients pour ses offres FTTH (« Fiber to the Home », avec raccordement de bout en bout jusqu’à l’abonné).

À fin 2015, « plus de 5 millions de logements » étaient raccordables à la fibre d’Orange dans près de 800 communes. Ils étaient 3,6 millions fin 2014. L’objectif est d’atteindre les 12 millions en 2018, puis les 20 millions en 2022, c’est-à-dire 60 % des résidences en France (sachant que Numericable-SFR vise les 15 millions à cette même échéance).

D’ici à 2018, trois milliards d’euros auront été investis dans le développement de ce réseau très haut débit – et 1,5 milliard supplémentaire à l’horizon 2020.

Dans un premier temps (en l’occurrence, pour fin 2016), il s’agira de couvrir 9 villes : Bayonne, Brest, Caen, Lille métropole, Lyon, Metz, Montpellier, Nice… et Paris, où les deux tiers des foyers sont dits éligibles.

Orange entrevoit, dans le passage à la fibre, un nouveau levier de croissance : le revenu moyen par abonné devrait augmenter du fait de la consommation démultipliée de services et de contenus, ainsi que l’arrivée d’objets connectés.

Au-delà de la France (où 31 000 sites d’entreprises sont fibrés), Orange compte développer son offre en Espagne et vise 10 millions de foyers raccordables à la fin de l’année.

L’absorption de Jazztel s’inscrit dans cette logique, bien que le groupe de Stéphane Richard ait dû faire des concessions portant notamment sur la cession d’un réseau indépendant de fibre optique qui couvre 720 000 unités immobilières à Barcelone, Madrid, Malaga, Séville et Valence.

Stop au cuivre

Parallèlement à l’installation de la fibre, se prépare l’extinction de la paire de cuivre, dans l’optique de n’avoir qu’un seul réseau à entretenir.

En France, la commercialisation des offres ADSL sera progressivement stoppée sur les zones qui seront couvertes en fibre.

En plus de coordonner la manoeuvre avec les autres opérateurs, Orange doit s’assurer que l’ensemble des services pris en charge sur les fils téléphoniques puissent être transportés sur les connexions optiques.

Ces démarches entrent dans le cadre du Plan France Très Haut Débit lancé lancé il y a bientôt trois ans par le gouvernement Ayrault.

La feuille de route fait état d’une couverture intégrale de la population d’ici à 2022 (38 millions de locaux à raccorder). L’investissement, réparti entre l’État, les opérateurs télécoms privés et les collectivités publiques, sera au minimum de 20 milliards d’euros sur 10 ans.

Selon le dernier Observatoire du très haut débit établi par l’ARCEP, la France compte, au 30 septembre 2015, près de 4 millions d’abonnés très haut débit, dont 1,3 million en FTTH – contre 935 000 fin 2014 et 560 000 fin 2013.

Crédit photo : ChiccoDodiFC – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur