Orange sur un air de convergence avec Le Monde Interactif

Cloud
Information - news

Orange est prêt à s’associer avec Claude Perdriel (Nouvel Obs) pour racheter Le Monde. L’opérateur vise la filiale interactive du groupe de presse au nom des synergies “tuyaux + contenus”.

France Telecom – Orange veut limiter son incursion dans la tentative de racheter Le Monde en association avec Claude Perdriel, fondateur et dirigeant du groupe Nouvel Observateur.

Tout d’abord, l’opérateur télécoms agira juste en soutien financier. Il n’a pas vocation à se transformer en chef de file pour la reprise du groupe de presse.

Selon Les Echos, Orange pourrait mettre sur la table entre 20 et 25 millions d’euros, ce qui correspondrait à une prise de participation de “20% maximum”.

Sachant que Claude Perdriel voudrait injecter un total de 80 millions d’euros pour acquérir 65% du capital du groupe.

Plus intéressant, Orange serait surtout intéressé pour détenir à terme 100% du Monde Interactif, filiale multimédia du groupe de presse, historiquement détenue à 34% par le groupe Lagardère.

Difficile d’y voir clair : à la fin du premier trimestre, on évoquait un certain intérêt de la part du groupe Lagardère de reprendre l’exploitation complète du média contributif LePost.fr, propriété du Monde Interactif…

France Telecom – Orange compte dégager des synergies en termes de convergence entre les “tuyaux” (réseaux France Telecom) et les contenus (éditions numériques du Monde).

Cet intérêt pour la convergence est tout de même surprenant pour le groupe télécoms alors qu’il remodèle actuellement sa stratégie liée aux contenus audiovisuels.

L’opérateur devrait davantage renforcer son statut de distributeur et s’impliquer moins dans la chaîne de production et d’exploitation de contenus exclusifs. Curieuse bascule de la télévision sur IP vers la presse…

Un mouvement n’est pas sans rappeler la fameuse “convergence” de Jean-Marie Messier à l’ère J2M – Vivendi Universal du début des années 2000 ou celle de la fusion AOL – Time Warner survenue aux Etats-Unis (le “couple” s’est séparé depuis).

Les discussions avancent. Selon les propos recueillis par l’AFP, un porte-parole du groupe Lagardère a indiqué que Stéphane Richard, Directeur général du groupe France Telecom, “est le seul qui a eu une approche pragmatique dans le dossier du Monde”.

Rappelons qu’un autre pool d’investisseurs a aussi déposé une offre de reprise du Monde.

Il est constitué de Matthieu Pigasse (directeur général délégué de la banque d’affaires Lazard Europe, propriétaire du magazine Les Inrocks), Pierre Bergé (homme d’affaires et mécène) et Xavier Niel (co-fondateur et vice-président du conseil d’administration du groupe Iliad-Free) qui investit à titre individuel.

Orange – Le Monde : “Entre pression politique et tentative d’incursion”
CFE-CGC/UNSA France Telecom – Orange n’apprécie guère le mouvement de l’opérateur vers une participation active pour le rachat du Monde. “Pression politique ou nouvelle tentation d’incursion dans le monde des contenus, quelle qu’en soit la raison, il n’en reste pas moins qu’une telle opération irait à l’encontre de la position de neutralité que se doit d’adopter l’opérateur de télécommunications.” La section syndicale considère que l’opérateur doit rejeter sa tentation de devenir producteur de contenus et se contenter de garder un statut de distributeur de contenus numériques. “Fournissant quasiment la moitié des accès à Internet de la population française, réseaux fixes et mobiles confondus, et de par sa position d’opérateur historique, Orange doit surtout se focaliser sur sa capacité à favoriser la diversité des contenus auxquels peuvent accéder ses clients.”

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur