Outlook.com : des jonctions avec Office 365

Cloud
outlook-com-outlook

La migration d’Outlook.com vers une infrastructure basée sur Office 365 s’accélère avec une nouvelle version bêta.

Microsoft franchit une nouvelle étape dans le rapprochement d’Outlook.com et d’Office 365.

Lancée ce 21 mai en bêta et diffusée pour l’heure auprès d’un cercle restreint d’utilisateurs, la nouvelle version du webmail hérite de plusieurs fonctionnalités présentes dans la suite bureautique cloud.

Quelques évolutions sont à noter sur la partie calendrier, mais c’est bien la boîte de réception qui concentre l’essentiel des améliorations.

En premier lieu, l’outil Clutter, jusqu’alors réservé aux souscriptions Office 365 en entreprise. Son rôle : exploiter la dimension du machine learning pour étudier les habitudes des utilisateurs et ainsi trier automatiquement les e-mails en repérant les contenus et les thèmes les plus intéressants. Un fonctionnement similaire à celui du service Inbox, probable successeur de Gmail chez Google.

Il s’agit ni d’un antispam, ni de big data : Clutter s’appuie sur des données structurées et les messages non prioritaires sont déplacés dans un dossier dédié, séparés des indésirables.

Autres nouveautés dans la boîte de réception : les fenêtres multiples pour rédiger plusieurs messages, l’apparition de 13 thèmes graphiques supplémentaires, la prise en charge des images « inline » (dans le corps des messages), la prévisualisation de liens (par exemple une carte sur Bing Maps à partir d’une adresse) et un système d’épinglage fonctionnant par dossier, en complément aux indicateurs (« flags »).

Microsoft annonce également la possibilité d’éditer des documents Word, Excel et PowerPoint en pièce jointe sans fermer le message ; chaque modification est sauvegardée automatiquement. On retrouve aussi le système d’extensions tierces présenté lors de la dernière conférence Build autour de la technologie Office Graph. Uber et PayPal sont en première ligne.

Outre quelques optimisations dans l’expérience collaborative (basculement entre Outlook.com et Skype, partage de documents par OneDrive…), on notera que le calendrier dispose enfin d’un moteur de recherche, à défaut d’une compatibilité avec CardDAV et CalDAV. Les panneaux latéraux peuvent par ailleurs être masqués.

Entrant dans le cadre d’une migration progressive du webmail vers une infrastructure « basée sur Office 365 », cette nouvelle version d’Outlook sera déployée dans les prochaines semaines. Sur le principe de l’opt-in, l’utilisateur aura le choix de rester sur la mouture actuelle. Dans tous les cas, le service « restera gratuit et financé par la publicité », assure Microsoft.

Ceux qui feront la transition pourront formuler leurs retours sur le forum dédié Outlook Uservoice.

Crédit photo : GongTo – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur