OVH engrange 267 millions d’euros pour briller à l’international

EntrepriseLevées de fonds
OVH

L’hébergeur roubaisien OVH a bouclé un tour de table de 267 millions d’euros, destiné notamment à financer son développement à l’international et lui donner la possibilité de s’aligner sur ses concurrents américains.

L’hébergeur OVH vient de rendre publique une levée de fonds de 267 millions d’euros visant à accélérer son développement à l’international.

Un pool bancaire apporte 160 millions de crédit renouvelable (sur 6 ans), tandis que l’émission d’obligations d’une durée de 6 à 8 ans doit rapporter 107 millions supplémentaires.

Des réserves financières sur le moyen terme qui prennent le relais du crédit syndiqué de 140 millions utilisé en 2013 et 2014 par le Roubaisien pour soutenir sa phase d’expansion hors de l’Hexagone.

L’objectif selon Nicolas Boyer, le directeur financier ? Ni plus ni moins que de « rivaliser avec les grands américains » dans le cloud. « Cette opération qui nous permet de diversifier nos sources de financement et d’allonger la maturité moyenne de notre dette, assure les trois prochaines années de développement”, explique-t-il dans un communiqué.

Elle financera un programme d’investissement de plus de 400 millions d’euros (le reste étant autofinancé), tout en conservant la structure actuelle du capital de l’entreprise. Ainsi nous pouvons intensifier le déploiement de nos infrastructures datacenters et réseau, pour accompagner nos clients dans le cloud et capter de nouveaux marchés. »

En octobre, lors de sa conférence annuelle, l’hébergeur numéro un en Europe et numéro 3 au niveau mondial (source Netcraft, janvier 2014) n’avait pas fait mystère de ses ambitions, rappelle Silicon.fr.

Fort aujourd’hui d’un parc de 17 datacenters (dont un situé au Canada pour démarrer la couverture de la zone Amérique du Nord), OVH cherche à étendre son influence sur la Côte Ouest des Etats-Unis (une implémentation à Vancouver ou dans l’Oregon est évoquée) et en Asie (Singapour).

En Europe, où il couvre 17 pays, l’hébergeur compte aussi renforcer ses positions avec un centre de données qui devrait ouvrir ses portes d’ici deux ans en Allemagne.

« On est au 5e rang mondial en nombre de serveurs derrière Google, Microsoft et Amazon, qui est douze fois plus gros que nous… Mais seulement douze ! », évoquait récemment Octave Klaba, le directeur général, dans un entretien avec la Voix du Nord.

OVH affirme viser les 230 millions d’euros de chiffre d’affaires pour la fin d’année. Dont 15 à 20 % réalisés dans le Cloud.

 

Quizz ITespresso.fr : Que savez-vous de l’hébergement Web ?

 

Crédit image : Ismagilov – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur