OVH reprend vCloud Air de VMware : un accélérateur pour le business USA

CloudDatacentersEntrepriseFusions-acquisitionsGestion cloudServeurs
ovh-vmware-vCloud-Air

OVH reprend l’exploitation de la technologie vCloud Air de VMware. Il y voit une opportunité à ne pas manquer pour étendre son influence aux USA.

Un fournisseur BtoB français de services numériques qui rachète une technologie américaine, ça n’arrive pas tous les jours.

Cette semaine, OVH a annoncé le rachat de l’activité vCloud Air de VMware entre les Etats-Unis et l’Europe, associée à son portefeuille de clients et son équipe de service client professionnel.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. Le transfert des activités VMware vers OVH doit être scellé d’ici fin juin.

OVH justifie cette opération de croissance externe par sa volonté d’ancrer davantage ses activités d’hébergement Web et de fournitures de solutions technologiques pour les entreprises aux États-Unis.

En février, il avait annoncé un renforcement de son influence en acquérant un deuxième data center situé à Hillsboro (Oregon) après celui de Vint Hill (Virginie).

Sachant qu’historiquement, OVH avait attaqué le marché de l’Amérique du Nord en démarrant par le Canada avec un site d’exploitation de serveurs à Beauharnois.

On parle de quelle technologie ? vCloud Air correspond à l’offre de cloud de VMware (basée sur la technologie Software-Defined Data Center) qui a vocation à répondre aux besoins des entreprises sous un angle de cloud hybride.

L’éditeur américain a souhaité se désengager de ce pendant d’activité orienté cloud public, en considérant qu’il n’était pas essentiel à son cœur de business.

Après clôture de l’acquisition, le service sera renommé vCloud Air Powered by OVH.

OVH-VMware : des relations approfondies

Les discussions ont été facilitées par le fait que les deux entreprises collaborent ensemble depuis des années.

Ainsi, OVH compte plus de 200 000 machines virtuelles déployées par des milliers de clients sur vSphere de VMware (au sein de son offre Private Cloud). Les passerelles érigées comprennent des dimensions de R&D conjointe et de distribution de solutions.

Silicon.fr a participé à la conférence de presse téléphonique organisée mercredi matin avec Laurent Allard, Vice-Président du conseil d’administration d’OVH, et Hervé Basso, responsable du Cloud pour VMware dans la zone EMEA (Europe, Moyen-Orient, Afrique).

Les deux interlocuteurs n’ont rien lâché concernant le montant de la transaction (sachant que VMware est coté au NYSE).

On apprend ainsi que ce transfert d’activité va permettre à OVH de récupérer des centres d’hébergement sur technologie vSphere dans plusieurs Etats américains : Californie du Nord, Nevada, Texas, Virginie et New Jersey.

Laurent Allard évoque une opportunité “d’accélérer la migration des environnements legacy des entreprises vers le cloud privé. vCloud Air va nous ouvrir des portes en la matière, en rendant ces transitions plus douces.”

Un deal cloud qui s’inscrit dans le prolongement du plan d’investissement de 1,5 milliard d’euros sur une période de 4 ou 5 ans annoncé après sa levée de fonds de 250 millions d’euros auprès des fonds KKR et TowerBrook.

OVH voudrait atteindre la barre du milliard de chiffre d’affaires d’ici à cinq ans en s’appuyant sur le cloud comme principal levier de croissance.

Crédit photo : archive OVH : récompensé lors du VMworld Europe à Barcelone le 13 octobre : élu meilleur «Service provider» d’Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur