P2P : 75% des internautes favorables à une licence globale

Mobilité

Trois internautes français sur quatre seraient prêts à s’acquitter d’un forfait mensuel pour télécharger librement musiques et vidéos.

Selon une étude de Médiamétrie pour le compte de la Spedidam, société de gestion des droits des artistes et interprètes, 75,6 % des internautes de 15 ans et plus sont favorables à un modèle forfaitaire payant pour pouvoir télécharger en toute légalité de la musique en ligne (ou encore des films et des images). Ils seraient ainsi prêts à débourser en moyenne 6,90 euros par mois.

Le sondage révèle que 42 % des personnes interrogées avouent avoir déjà téléchargé de la musique et des film via les réseaux peer-to-peer (P2P). En outre, “40% des internautes n’ayant jamais téléchargé sur des réseaux peer-to-peer échangent néanmoins des fichiers via e-mail ou messagerie instantanée avec leurs proches”, ajoute l’étude.

Pas d’impact sur les achats de CD et DVD

Trois quarts des internautes interrogés estiment que la légalisation des échanges en ligne n’aurait pas d’impact sur leur consommation physique de biens culturels. Il sont 13 % à penser que leur consommation de CD et DVD augmenterait et autant à estimer qu’elle diminuerait probablement.

Ce sondage répond, indirectement, à celui réalisé les 24 et 25 novembre derniers par l’Ifop pour le compte du SNEP (syndicat des producteurs). Selon l’Ifop, 66 % des sondés jugeaient les sociétés éditrices de logiciels de téléchargement responsables du piratage. Un sondage censé justifier l’avis du Conseil supérieur de la propriété littéraire et artistique (CSPLA) sur les mesures à prendre pour lutter contre les téléchargements illégaux d’oeuvres culturelles (voir édition du 7 décembre 2005).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur