Page d’accueil personnalisable : Webwag s’associe avec Yahoo

Mobilité

Le service Web 2.0 de l’ancien DG de Google France s’enrichit d’une nouvelle
fonction de recherche avec Yahoo.

Franck Poisson l’avait annoncé. Webwag, son service de page Web personnalisable dans la mouvance du web 2.0 lancé à l’été 2006 (voir édition du 28 août 2006) intégrerait une dimension de recherche qui le distinguerait de ses principaux concurrents, notamment Netvibes (voir édition du 7 juillet 2006).

Basé à Palo Alto, en Californie, Webwag vient d’annoncer la signature d’un partenariat “stratégique” avec Yahoo. Cet accord permettra à l’utilisateur de Webwag d’effectuer une requête dans ses pages personnalisées ainsi que sur le World Wide Web. A coup de widgets (petites applications web), Webwag permet de créer des pages de contenus personnels en consultant l’actualité à travers des fils RSS, en écoutant des podcast, en agrégeant ses différents comptes e-mails et en bénéficiant de nombreux services comme la météo, les post-it électroniques, un annuaire de Favoris ou un gestionnaire des tâches, notamment.

Webwag vient donc de s’enrichir d’une barre de recherche, qui trône comme il se doit au sommet de la page. Les résultats s’affichent dans un nouvel onglet et se répartissent entre les informations trouvées sur le service Webwag de l’utilisateur et les résultats sur le reste du web indexé par Yahoo. L’introduction de cette nouvelle fonction n’a pour autant pas provoqué la suppression du widget Search qui autorise les requêtes auprès de Yahoo mais aussi Google (Franck Poisson est l’ancien directeur général de la branche France du groupe américain), Exalead (il a également occupé le poste de directeur commercial de la société high-tech française), Wikipedia ou MSN.

En échange du service de recherche, Yahoo vient ainsi ajouter ses liens sponsorisés dans les pages de résultats. Le partenariat entre les deux sociétés portent sur les Etats-Unis, le Canada et quelques pays européens (Grande-Bretagne, France, Allemagne, Italie, Espagne). Il devrait être étendu rapidement à d’autres zones géographiques. Webwag est utilisé dans une trentaine de pays.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur