PagesJaunes.fr se rénove avec Fast

Mobilité

L’annuaire en ligne français remplace sa technologie de recherche propriétaire par une solution de l’éditeur norvégien.

Coup de jeune en perspective sur les Pages Jaunes de France Télécom. Un mois après le lancement par Google de son service Google Maps de recherche locale en Europe (voir édition du 28 avril 2006), le leader historique des annuaires en France s’apprête à remplacer son moteur actuel par une solution de recherche du spécialiste norvégien Fast Search & Transfer. Objectif: consolider sa position sur le marché français de la publicité en ligne.

PagesJaunes adopte la solution de recherche et de monétisation en ligne Fast Directory and IYP (pour Internet Yellow Pages). Destinée aux fournisseurs d’annuaires, cette application s’appuie sur la plate-forme de recherche d’entreprises Fast Enterprise Search Platform (voir édition du 6 février 2006). Au niveau international, elle est déjà utilisée par une vingtaine d’annuaires, dont AT&T Yellowpages.com, World Directories ou Telefonica TPI.

Le site revendique la cinquième place en terme de visiteurs dans l’Hexagone et il est en deuxième position en termes de revenus publicitaires générés (avec 620 000 annonceurs). Sur l’année 2005, il a enregistré 538,4 millions de visiteurs contre 383,1 millions en 2004, soit une hausse de 41%. Au total, cet annuaire en ligne référence 4 millions d’entreprises et 25 millions de particuliers dans sa base de données. Dernièrement, la société a néanmoins été confrontée à une concurrence accrue dans son secteur, provenant de moteurs de recherche comme Google, mais aussi de l’ouverture à la concurrence des renseignements téléphoniques, avec la disparition du 12 (voir édition du 3 avril 2006).

Grand succès pour Fast

Côté Fast, ce contrat, dont le montant na pas été dévoilé, est sans conteste l’un des plus importants jamais signés par la filiale française créée fin 2005 (voir édition du 6 octobre 2005). “C’est un très gros succès pour nous”, s’enthousiasme Jay J.M M’Bei, son responsable commercial France, avant d’ajouter que “cela concrétise le fait que nous sommes capables de répondre aux besoins des sites français”.

Depuis la cession de son moteur AllTheWeb à Yahoo en 2003, Fast s’est entièrement recentré sur le marché entreprises, une stratégie qui a porté ses fruits puisque le groupe a enregistré un chiffre d’affaires de 103 millions de dollars en 2005, en progression de 64% par rapport à l’année 2004 (à 63,5 millions de dollars).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur