Paris sportifs truqués: Mrbookmaker.com dément toute implication

Mobilité

Après les révélation de L’Equipe, le site de paris sportifs déclare n’avoir relevé “aucune activité suspecte” sur ces paris.

C’est une étrange affaire dans le monde des paris sportifs en ligne. Un match de Ligue 1 opposant Metz et Lyon est au centre d’une polémique avec une présumée tentative de trucage lors de la rencontre du 22 octobre (score final : 0-4).

Selon l’édition de L’Equipe en date du 19 novembre, “les enjeux liés au match Metz-Lyon sur le site MrBookmaker auraient été deux fois plus importants que ce que l’on enregistre habituellement (50 000 euros) sur ce genre de match.” Lyon aurait concentré 88 000 euros de mises et Metz 7 500.

Le journal sportif ajoute qu’un joueur de Metz et un agent auraient été approchés afin de participer à la fraude qui aurait été organisée par le biais de l’Internet. Depuis, le club de football de Metz a porté plainte avec constitution de partie civile. Les seize joueurs de l’équipe se sont joints à cette procédure.

Pas de trace “d’activité suspecte”

De son côté, MrBookmaker.com a réagi immédiatement pour démentir les informations concernant les mouvements des paris relatifs à ce match sur son site. “Aucune activité suspecte n’a été relevée sur ce match”, explique Jérôme Falcon, directeur marketing France du site de paris sportifs, à travers un communiqué de presse. “MrBookmaker.com ne remet pas en cause l’affaire en elle-même et laisse aux responsables de l’enquête la charge de faire toute la lumière sur celle-ci, mais ne souhaite en aucun cas y être associé, ne serait-ce parce qu’aucune fraude ou tentative de fraude n’a été repérée sur son site”, poursuit le dirigeant, qui s’est exprimé à partir de la Belgique alors que sa maison mère (Unibet.com) est localisée au Royaume-Uni.

Un monopole remis en cause

L’objectif de cette “délocalisation” est d’éviter des frictions avec la Française des Jeux, qui détient un monopole d’Etat sur les jeux d’argent sur le territoire français (exceptées les courses hippiques réservées au PMU). La Française des Jeux a obtenu une dérogation spéciale de l’Etat pour exploiter un site de pronostics sportifs baptisé Cote & Match, portant sur le football, le rugby et le basket-ball.

“Les ficelles de cette affaire de paris truqués me semblent grosses. Elle a été inventée afin de mettre en cause l’activité légale de bookmakers européens sur Internet”, estime de son côté un dirigeant de Winamax.com, un site concurrent de MrBookmaker, contacté par Vnunet.fr. “De telles pratiques seraient néfastes pour nos activités et elles sont nuisibles à notre image.”


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur