Parrot met ses billes dans les drones d’Airinov

EntrepriseLevées de fonds
airinov-parrot

Parrot, spécialiste des produits électroniques connectés, entre au capital d’Airinov, qui développe des technologies de télédétection par drones pour le diagnostic agronomique.

Au sortir d’un exercice 2013 marqué par un recul de son chiffre d’affaires (-16%, à 235,1 millions d’euros), Parrot prône une relance par l’investissement.

Le groupe français a débloqué une enveloppe de 1,6 million d’euros pour entrer au capital d’Airinov. Basée à Paris et soutenue par l’incubateur local Agoranov, cette PME développe des solutions de télédétection agronomique basées sur des technologies d’imagerie aérienne par drone. Fondée en 2010 par Florent Mainfroy (actuel président), Corentin Chéron (directeur technique) et Romain Faroux (directeur commercial), elle emploie 8 collaborateurs.

Baptisée “Conseil Azote par drone“, sa première offre consiste à peser la biomasse sur toute une parcelle afin d’optimiser le pilotage de la fertilisation azotée sur colza. Ce système d’agriculture de précision est basé, selon la climatologie hiver, soit sur l’observation de la plus forte biomasse, soit sur la différence entre les biomasses en “entrée” d’hiver (avant janvier) et en “sortie” d’hiver (avant l’épandage).

L’acquisition de données s’effectue par la méthode des pesées, prenant en compte l’équivalent d’un prélèvement à chaque mètre carré, le tout étant non destructif. Airinov assure une couverture de 100 hectares par heure, indépendamment de la couverture nuageuse, grâce à des drones programmés par avance sur la base des coordonnées des parcelles. Ces dispositifs embarquent un GPS, un modem et un pilote automatique.

En mesurant la lumière reflétée par le feuillage des cultures, ils permettent d’établir un zonage du plan de fumure prévisionnel. La Carte de Conseil Azote est utilisable sous trois formes, selon le niveau d’équipement : préconisation moyenne à la parcelle, principales grandes zones de besoin ou intégration aux boîtiers de modulation automatique. Outre le respect de la Directive Nitrate, Airinov évoque une hausse du rendement moyen, pour un gain financier estimé à 73 euros par hectare.

airinov-cartographie-agronomique

La jeune entreprise décline son offre en une solution de suivi expérimental destinée aux agronomes qui souhaitent analyser plus efficacement les corrélations entre les observations spectrales et l’expression au champ. Le terrain est cartographié dans une résolution spatiale de 5 cm/px en multispectral et 1,5 cm/px en panchromatique (spectre visible), avec des images acquises dans 4 bandes spectrales distinctes et modulables de 400 à 850 nm de longueur d’onde. Imprimables, ces cartes peuvent également être intégrées à des Systèmes d’information géographique (SIG) et à des bases de données sous forme vectorisée.

Airinov recense “plus de 1000 clients” et prévoit un chiffre d’affaires d’un million d’euros en 2014.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous les grands groupes français du Web ?

Crédit photo : igor.stevanovic – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur