Partage de photos : Facebook bondit sur Instagram

Marketing
logo Facebook F

Juste avant l’introduction en Bourse, le réseau social de Mark Zuckerberg acquiert Instagram en pariant sur la fonction “photos” dans un réseau social. Montant de la transaction : un milliard de dollars.

Grande manoeuvre dans les réseaux sociaux : Facebook vient d’annoncer le rachat d’Instagram, qui constitue essentiellement une plate-forme de partages de photos.

Le montant de la transaction porte sur 1 milliard de dollars (762 millions d’euros) en actions et en cash.

Le réseau social compte boucler l’opération dans le courant du trimestre.

C’est le CEO et co-fondateur Mark Zuckerberg qui l’a annoncé sur sa page personnelle sur Facebook. Et le communiqué officiel est également disponible.

“Des millions de gens dans le monde adorent l’application Instagram et la maque associée. Notre objectif est de favoriser la diffusion et de l’étendre à davantage de personnes.”

Il poursuit son argumentation : “Le fait de fournir la meilleure expérience pour partager des photos est l’une des raisons pour lesquelles les gens aiment Facebook. Et nous avons considéré que cela valait la peine de fédérer les deux entreprises.”

C’est la première grande opération de croissance externe de Facebook, davantage habitué à cibler des petites start-up aux compétences complémentaires.

L’appétit du réseau social de Mark Zuckerberg grossit avec le rachat d’Instagram. Et il devrait encore se développer à l’aube de sa prochaine introduction en Bourse (prévue en mai).

Lancée aux Etats-Unis en janvier 2011 par Kevin Systrom et Mike Krieger, Instagram recense une trentaine de millions de membres.

Parmi ses fonctions, l’application mobile permet d’appliquer des filtres et des effets aux photos prises avec un smartphone.

Après avoir donné la priorité à iOS (iPhone), Instagram inauguré la semaine dernière la version Android (un million de téléchargements après 24 heures de disponibilité).

La société Internet, en fait une équipe d’une quinzaine de personnes installée à San Francisco, avait levé plus de 57 millions de dollars depuis sa création.

On trouvait dans le capital des business angels comme Jack Dorsey (Twitter) mais aussi des fonds comme Andreessen Horowitz, Baseline Ventures, Benchmark Capital, Sequoia Capital ou Greylock Partners.

Et un tour de table de 40 millions de dollars était attendue de manière imminente…Visiblement, Facebook a pris la balle au bond.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur