Partages photos : Google jette son dévolu sur Panoramio

Mobilité

Avec cette nouvelle acquisition Web 2.0, Google veut développer les liens
avec ses propres services. Google Maps et Google Earth notamment.

Google a annoncé l’acquisition de Panoramio, un service de stockage et de partages de photos d’origine espagnol, pour un montant non communiqué. Le site continuera d’être exploité comme une entité indépendante.

Panoramio regroupe des photos sur des cartes, en précisant l’emplacement géographique où elles ont été prises. Le site compte plus d’un million de photos et plus de 300 000 utilisateurs inscrits.

Le service a été utilisé sur Google Maps et Google Earth pour regrouper des photos d’attractions touristiques et de sites pittoresques.

“Nous collaborons avec Panoramio depuis un certain temps et ses photos constituent une couche par défaut de Google Earth depuis le début de l’année “, a déclaré John Hanke, directeur de Google Maps, Google Earth et Google Local.

“Cette couche restera en place tandis que nos équipes travailleront de concert pour intégrer plus avant ce contenu remarquable, généré par de nombreuses sources, dans nos technologies de cartographie.”

Mais Google devra compter sur le bon vouloir des utilisateurs de Panoramio. Dans ses termes et conditions de service, Panoramio autorise ses utilisateurs à résilier leur abonnement et obtenir que leurs informations personnelles soient effacées en cas d’acquisition par une autre société.

Un site a été ouvert pour permettre aux utilisateurs de Panoramio de retirer du site leurs photos et leurs informations utilisateur avant que les données soient transférées à Google lors de la clôture de l’acquisition. Google espère finaliser cette transaction avant la fin du mois de juin.

Traduction d’un article de Vnunet.com en date du 1er juin 2007


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur