Patchsee, ou comment identifier le bon câble

Mobilité

Jeune société française, Patchsee propose de nouveaux cordons de câblage afin de faire passer de la lumière à l’intérieur. Le but ? Trouver rapidement l’extrémité du cordon de connexion sans erreur.

A côté des grosses entreprises présentes au salon Networld+Interop, de petites sociétés sortent du lot. Patchsee est de celles-ci. Cette jeune société arrive sur le marché avec une solution simple sans pour autant être dénuée de tout intérêt. Au contraire. La société commercialise depuis début octobre une solution pour identifier efficacement les deux extrémités d’un câble réseau situé dans une baie de brassage.

Une idée intéressante surtout lorsqu’il faut intervenir dans une baie de brassage comportant 700 à 800 cordons d’une longueur d’environ 5 mètres. Difficile dans ce cas d’identifier au premier coup d’oeil l’extrémité du cordon.Deux fibres optiques à l’intérieur du câbleLe concept est de faire passer de la lumière au moyen d’une petite lampe de poche, à l’embout adapté aux prises réseau, à l’intérieur d’un cordon. La lumière ressort ainsi à l’extrémité, permettant à l’opérateur d’identifier à coup sûr le bon cordon. Toutefois, pour véhiculer cette lumière, les cordons ont besoin d’une petite adaptation. Patchsee fournit dès lors ses propres cordons. A l’intérieur de ces derniers, qui sont en cuivre de type RJ 45, se trouvent deux fibres optiques en plastique qui permettent la transmission de la lumière.

Les premiers cordons ont une longueur de 60 cm et sont déclinés tous les 30 cm pour arriver à une taille maximale de 15,2 mètres. Le prix d’entrée de gamme est de 29 francs hors taxe jusqu’à 125 francs pour la plus grande taille. La lampe de poche coûte 149 francs HT et 6 couleurs de lumière différentes sont disponibles.

Pour en savoir plus : Patchsee


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur