Peering : l’UFC-Que Choisir s’empare du dossier des lenteurs de YouTube sur le réseau Free

Mobilité

L’association UFC-Que Choisir a décidé de saisir la DGCCRF et l’ARCEP afin que les pouvoirs publics statuent sur les problèmes d’interconnexion rencontrés lors de la consultation de vidéos sur YouTube depuis le réseau Free.

Si vous êtes un client du FAI Free et que vous avez l’habitude de regarder des vidéos sur YouTube, vous avez peut-être rencontré des problèmes de visionnage. Prenant ce problème à bras le corps, l’UFC-Que Choisir a décidé de saisir la DGCCRF* et l’ARCEP concernant ces soucis de connexion à la plate-forme vidéo de Google depuis le réseau de Free.

Cette saisine est opérée suite à plusieurs pliantes de la part d’abonnés Free à l’association de défense des consommateurs, qui constatent depuis plusieurs mois  « des problèmes de connexion à certains services Internet à partir de leur réseau Free », rapporte Alain Bazot, le président de l’UFC-Que Choisir.

Il souligne sur son blog que jamais Free n’a nié ces soucis de connexion à YouTube, accusant même la plate-forme vidéo de ne pas vouloir mettre la main au porte-monnaie pour davantage de bande passante.

Quid de la neutralité du Net ? L’association de défense des consommateurs estime nécessaire de prendre le dossier en main, afin que les internautes payant  pour un accès à l’ADSL ne soient pas pris « en otage ».

« Cela est d’autant plus dommageable que d’une part, le consommateur, selon sa localisation, n’a pas forcément de choix en terme d’offre de services et que d’autre part faute d’information, il estime trop souvent que la cause est uniquement du fait du prestataire de service internet, soit, en l’espèce, You tube », souligne le président de l’UFC-Que Choisir.

 

*Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (Une direction du ministère de l’Économie et des Finances)

 

Crédit image : Copyright Zhu Difeng-Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur