Pepper by Softbank : ce robot humanoïde ne demande qu’à interagir avec les entreprises

Mobilité
pepper-softbank-robotics-mastercard
3 18

Innorobo 2016 : Softbank Robotics monte un écosystème de partenaires pour démontrer la pertinence des usages de Pepper en entreprise.

C’est une première en Europe : Softbank Robotics a organisé cette semaine à Paris une session dédiée aux usages de Pepper en entreprise.

Il était possible de découvrir le potentiel de ce robot davantage orienté BtoB que son homologue Nao à l’occasion du salon Innorobo (qui se termine ce soir aux Docks de Paris).

La division robotique de Softbank, qui a progressivement avalé la société high-tech française Aldebaran (tout en restant un hub majeur), a développé autour de Pepper une gamme d’applications et de solutions business en collaboration avec des partenaires certifiés, des experts et une première série de clients annoncés : Nestlé, Carrefour, SNCF, Costa Cruise, Mizuho Bank et Nissan.

Dévoilé pour la première fois au Japon en 2014, Pepper est présenté comme un robot humanoïde, capable de déchiffrer les émotions. Depuis le mois dernier, il est compatible avec le système d’exploitation Android (Google).

Les préventes de SDK auprès des développeurs vont démarrer en juillet. En attendant, SoftBank Robotics introduit des « Pepper SDK for Android Studio », un kit de développement logiciel qui permet le développement de RoboApps sous Android.

Au Japon, Softbank en a écoulé 7000 unités, dont 3000 à des entreprises, en s’appuyant sur les réseaux de distribution du groupe Internet-télécoms sur son marché domestique (comme l’opérateur Softbank Mobile), souligne Challenges.

Le nouveau prototype de Pepper, présenté lors de la première édition d’Innorobo organisée à Paris, combine intelligence humaine et intelligence artificielle.

Accenture Interactive (agence numérique du fournisseur mondial de services informatiques pour les entreprises) s’implique fortement dans ce projet après l’établissement d’une collaboration avec Softbank Robotics en juillet 2013.

L’objectif de cette alliance est d’explorer la manière d’utiliser la robotique « pour offrir des fonctions de service client élaborées mais aussi faciles à utiliser par le consommateur ».

Outre Accenture Interactive, on trouve d’autres acteurs de renom dans l’écosystème de Pepper comme Capgemini, IBM Watson (qui développe « une technologie d’informatique cognitive »), Amadeus IT Group (fournisseur de solutions pour lespros du tourisme et du voyage), Fullsix et maintenant Gfi Informatique qui en profite pour lancer une offre Social Robotics (« développement d’une nouvelle interface douée de paroles et d’émotions »).

Pour quels types d’applications ? Pour des besoins de relations clients ou de support d’échanges d’informations interactifs essentiellement. Ainsi, Nestlé Japan a déployé un millier de Pepper a côté de distributeurs de café.

Parallèlement, MasterCard dévoile une première application dédiée au commerce pour le robot Pepper. Celle-ci intègrera MasterPass, le service de paiement digital de l’émetteur mondial de cartes de paiement électronique.

Un premier test sera initié dans certains relais Pizza Hut en Asie-Pacifique dans le courant de l’année.

L’app spécial Pepper, conçue par l’équipe du MasterCard Labs de Singapour, entre dans un programme plus vaste de la firme visant à transformer en moyens de paiement tous les gadgets, accessoires et vêtements des clients (bracelets de fitness, réfrigérateurs, robots).

A découvrir avant que le robot ne devienne lui-même pizzaïolo (mais cela ne devrait plus tarder selon cette vidéo disponible sur YouTube).

(Crédit photo illustration : Pepper – MasterCard)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur