Performance commerciale : IBM acquiert le canadien Varicent

Cloud

Big Blue prend le contrôle d’un éditeur de solutions d’automatisation et d’analyse des données commerciales de manière transverse dans une entreprise.

IBM a annoncé en fin de semaine dernière l’acquisition de Varicent Software, un éditeur canadien de logiciels d’analyses pour la gestion des performances commerciales et de répartition des commissions.

Le montant de la transaction n’a pas été communiqué. L’acquisition devrait être bouclé d’ici la fin du deuxième trimestre 2012 (fin juin).

L’équipe de Varicent rejoindra la division Software d’IBM.

Varicent développe des solutions d’automatisation et d’analyse des données commerciales de manière transverse dans une entreprise.

C’est à dire en effectuant la jonction entre les services financiers, les directions de ressources humaines et les départements IT.

Objectif : optimiser les performances de vente des entreprises clientes.

Cette nouvelle opération de croissance externe d’IBM conforte sa stratégique “Smarter Analytics” visant à affiner les services opérationnels des organisations.

Que ce soit dans un modèle de logiciels exploités sous forme de licences en entreprise ou dans un mode hébergé (cloud).

“Pour les milliers d’organisations à but commercial qui s’appuient toujours sur des silos de données, des tableurs et  la messagerie, il y a une opportunité énorme pour se concentrer sur les analyses dédiées aux fondamentaux du business et d’explorer de nouveaux horizons”, considère Les Rechan, Directeur général de la division Business Analytics chez IBM, cité dans le communiqué.

Avec l’explosion de la volumétrie des données, IBM considère qu’il est nécessaire d’exploiter la documentation commerciale et financière de manière plus intelligente pour développer la compétitivité.

Avec Varicent, Big Blue considère qu’il dispose d’une plate-forme unique de gestion commerciale et de partage des commissionnements.

Cette solution logicielle s’adresse aux grands comptes de secteurs d’activité comme la banque, l’assurance ou les télécommunications.

Fondé en 2003, Varicent dispose de 180 clients dans le monde et affiche des références comme Starwood Hotels, Covidien, Dex One, Manpower, Hertz, Office Depot et Farmers.

En matière de R&D, IBM compte également exploiter le savoir-faire de Varicent, en association avec d’autres actifs émanant d’opérations de croissance extérieures déjà achevées (Algorithmics, Clarity Systems, OpenPages, Cognos et SPSS).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur