Pertimm, accélérateur de bases de données

Cloud

Parmi ses références, ce spécialiste du traitement d’informations extraites de bases de données intervient sur le tout frais service PagesJaunes SMS.

Quel est le point commun entre les services en ligne Meetic et PagesJaunes/PagesBlanches ? Les deux exploitent d’immenses bases de données très structurées : 10 millions d’abonnés dans 15 pays pour le réseau européen de rencontres en ligne et plusieurs dizaines de millions de coordonnées pour le groupe annuairiste.

Dans ce cadre, chacun utilise un outil développé par une jeune entreprise française qui rend leur travail plus rapide et plus efficace : Pertimm Data Base Accelerator de Pertimm. PDBA est “un progiciel de recherche qui ne se substitue pas au système de gestion de base de données (SGBD ) existant, mais qui s’y adosse en le valorisant. Le gain en performance peut atteindre un facteur 100 voire être plus important”, assurent les responsables de Pertimm.

Par exemple, les recherches faites sur Meetic doivent prendre en compte de nombreux critères (lieu de résidence, âge, diplôme, etc.). Dont un extrêmement important : le fait que les personnes sélectionnées soient connectées – ou non. “Or, Meetic enregistre jusqu’à 10 000 connexions ou déconnexions par minute, avance Patrick Constant, un des trois co-fondateurs de Pertimm. “C’est impossible à gérer pour une base de données classique”, assurece diplômé de l’Ecole Nationale Supérieure des Télécommunications (ENST) de Paris et titulaire d’un doctorat en “Computer Science, Linguistique”.

Pertimm derrière PagesJaunes SMS

Autre exemple dans le monde télécoms : chez PagesJaunes, PDBA est utilisé depuis septembre 2007 pour la principale base de données (celle dédiée aux professionnels) et pour la consultation des bases “Professionnels” et “Particuliers” par SMS. Un service tout frais du groupe annuairiste, qui est gratuit (hors coût du SMS expédié) mais financé par la publicité : un message publicitaire est présent au bas de chaque réponse.

PagesJaunes SMS permet de demander et d’obtenir sur simple envoi d’un SMS au 32008 les coordonnées d’un professionnel ou d’un particulier. La recherche peut se faire par activité, par numéro ou par nom. Pour préciser le lieu, il suffit d’indiquer la ville, la région, le code postal, l’arrondissement ou encore l’adresse complète (avec ou sans numéro de la voie).

Adossé aux bases de données de PagesJaunes, PDBA est capable d’identifier et de reconnaître les abréviations que ce soit pour les régions, les libellés de voies et certaines activités. “Nous avons dû faire des extensions linguistiques sur les pluriels et les singuliers, les synonymes, comme IDF pour Ile-de-France, et les fautes d’orthographe”, détaille Patrick Constant.

Prestataire de la Nasa

Pertimm est implantée à Asnières (Hauts-de-Seine) mais aussi à Valence (Drôme) et aux Etats-Unis (avec des représentations commerciales à Los Angeles et San Francisco). La société, qui , emploie une vingtaine de personnes, édite également une interface client qui permet de faire de la recherche à partir de plusieurs sources non unifiées.

Dans ce domaine, ses clients sont le CNRS (Le Centre national de la recherche scientifique), la CNAMTS (Caisse Nationale d’Assurance Maladie des Travailleurs Salariés), l’IRSN (Institut de Recherche et de Sûreté Nucléaire) et la… NASA (pour l’intranet du Kennedy Space Center, en Floride : plus de 15 000 salariés interrogent plus de 200 000 documents).

Sur le marché du traitement de l’information (moteur de recherche et accélérateur) à partir de bases de données d’entreprises, Pertimm doit faire face à la concurrence de deux sociétés françaises, Exalead et Sinequa, et de deux groupes étrangers, l’américain Autonomy et surtout le norvégien Fast (racheté environ 800 millions d’euros par Microsoft au début de cette année).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur