Phishing : un cheval de Troie déguisé en correctif de Microsoft

Cloud

Ce code malveillant tente de tromper les utilisateurs de Windows afin d’installer une backdoor sur leurs machines.

La firme de sécurité Websense a détecté deux nouvelles menaces virales en circulation sur le Web, l’une concernant les postes clients et l’autre les serveurs Web.

La première est un cheval de Troie se faisant passer pour un correctif de sécurité de Microsoft. Elle se présente tout d’abord sous la forme d’un e-mail ayant pour objet : “Critical Update for Plug and Play devices MS05-4791k”. Les destinataires de ce courrier électronique sont invités à se rendre sur une page Web dont l’adresse a été maquillée (via une méthode de spoofing), hébergée sur un serveur situé au Canada.

Dès son chargement, cette page, dont le design est quasi identique à celui du centre de mise à jour de Microsoft, lance le téléchargement d’un fichier nommé “plugandplayfix.exe”. Une fois exécuté, le cheval de Troie opère des modifications dans la base de registres et met en place une porte dérobée (backdoor) permettant de contrôler l’ordinateur à distance via IRC. La machine infectée sera ensuite probablement utilisée au sein d’un réseau de PC zombies afin de distribuer du spam ou de participer à des attaques par saturation.

XML-RPC ciblé par un ver

La seconde menace découverte est un ver visant les rares serveurs Web sur lesquels tourne une version antérieure à la 1.1.1 du logiciel XML-RPC pour PHP. L’Internet Storm Centre a émis une alerte à ce sujet et conseille à tous les utilisateurs de mettre à jour au plus tôt leur logiciel antivirus. McAfee, Kaspersky, Computer Associates et Symantec ont publié un fichier de signature de ce ver, hébergé sur un site Web norvégien.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur