Vedettes nues sur le Net : Google veut repousser l’avocat des stars

Régulations
photos-vedettes-nues-google-justice

L’avocat de la star Jennifer Lawrence demande des comptes à Google, accusé de faciliter le dépôt des photos privées de stars sur ses services.

(Correction 04/10/14 à 00h49) Après Apple, Google est rattrapé au collet dans l’affaire des photos des vedettes nues éparpillées sur Internet en raison d’un détournement du service iCloud (service de stockage de documents dans le cloud de la marque à la Pomme).

La firme Internet de Moutain View se retrouve dans le collimateur de Marty Singer, l’avocat de Jennifer Lawrence, une des stars (X-Men: Days of Future Past, Hunger Games) victimes de l’emballement sur Internet survenu début septembre. Mais il pourrait aussi représenter d’autres vedettes comme Kirsten Dunst (Spider-Man) ou Kate Upton (Triple Alliance), selon The Hollywood Reporter.

Marty Singer menace donc Google de poursuite judiciaire car le groupe Internet aurait facilité le dépôt des photos nues par lesquelles le scandale a éclaté.

Le groupe Internet serait accusé d’infraction à la confidentialité et ne respecterait pas ses responsabilités en vertu de la Digital Millennium Copyright Act. Après le signalement des photos compromettantes, il aurait dû procéder à leur écrasement sur son moteur, YouTube et Blogger/Blogspot. Mais le travail n’aurait pas été effectué convenablement. Le montant des dommages et intérêts réclamés pourraient atteindre 100 millions de dollars.

Google conteste tout laxisme en matière de protection de vie privée. “Nous avons retiré des dizaines de milliers de photos quelques heures après la réception de la requête et nous avons fermé des centaines de comptes”, se défend un porte-parole. “Internet est utilisé pour faire pleins de bonnes choses. Le fait de voler des photos privées n’en est pas une.”

Google rajoute via la BBC : “Nous avons retiré ces photos en raison du non-respect des règles de confidentialité et conditions d’utilisation sur YouTube, Blogger/Blogspot et Google+.”

Sur le volet de la recherche Internet, Google précise : “Pour la recherche en ligne, nous avons historiquement pris une approche différente en réfléchissant à ce qui était sur Internet mais nous avons retiré les images lorsque nous avons reçu les notifications (DMCA) en bonne et due forme.”

Quant à Apple, il avait pris la défense de son service iCloud et avait décliné toutes responsabilités sur la propagation de photos privées sur Internet, considérant que la subtilisation des clichés était survenue dans le cadre d’une opération de phishing.

——
Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?
——

Crédit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : jaymast


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur