Picasa : chronique d’une fin annoncée par Google

Apps mobilesBases de donnéesData-stockageMobilité
5 14

Google coupe Picasa, préférant concentrer ses efforts sur Google Photos, son service en ligne de photos nouvelle génération déballé en mai 2015.

Avec l’exploitation parallèle de Google Photos, on savait que les jours de Picasa étaient comptés.

La fin du service d’exploitation de photos (stockage, recadrage, retouche…), dont la première version Web a émergé il y a dix ans, était inéluctable. Emanation d’Idealab, Picasa était entré dans l’escarcelle de Google en 2004.

Après avoir été dévoilé au printemps 2015, Google Photos semble avoir pris son envol avec 100 millions d’utilisateurs recensés en octobre 2015. Le fait d’atteindre cette masse critique change la donne.

Dans un billet de blog, Anil Sabharwal, responsable de l’équipe Google Photos, explique avoir écouté les utilisateurs inquiets de Picasa : « Depuis le lancement de Google Photos, nous avons eu de nombreuses questions au sujet du futur de Picasa. »

Mais, après réflexion, Google explique « avoir décidé de le fermer progressivement durant les prochains mois dans le but de se concentrer entièrement sur un seul service de photos avec Google Photos ».

Google Photos est un avant tout un service mobile, contrairement à Picasa.  » Nous croyons que nous pouvons créer une bien meilleure expérience en mettant l’accent sur ​​un service qui fournit plus de fonctionnalités et fonctionne sur mobile et bureau, plutôt que diviser nos efforts sur deux produits différents.  »

Les contenus déposés sur Picasa ne vont pas disparaître du jour au lendemain, assure Google.

En premier lieu, il semblerait que les albums photos des utilisateurs de Picasa fassent l’objet d’un transfert indolore vers Google Photos. Enfin presque.

Pour embrayer sur le nouveau service photos de Google, sans perdre ses albums Picasa, il suffit de se logger à Google Photos avec ses identifiants Picasa. De manière transparente, il devient alors possible de continuer à uploader et organiser son contenu, tout en profitant des fonctionnalités avancées de Google Photos concernant la recherche et le partage de clichés.

En revanche, le volet metadata propre aux Picasa Web Albums n’est pas concerné par ce transfert. Cela signifie que, via Google Photos, l’utilisateur n’aura plus accès aux tags, légendes et commentaires relatifs à ses Picasa Web albums.

C’est la raison pour laquelle, Google va créer un nouvel espace pour permettre aux utilisateurs de visualiser (de télécharger ou d’effacer) ses Picasa Web Albums. Il sera toutefois impossible d’en créer de nouveaux, d’éditer ou d’organiser.

L’extinction de l’application aura lieu de manière progressive à compter du 1er mai 2016. A partir du 15 mars prochain, Google cessera le support de l’application bureau de Picasa.

Concernant les développeurs, certaines fonctionnalités de l’API Picasa seront également stoppées.

En coupant Picasa, Google affiche sa volonté de se concentrer sur l’exploitation d’un service pensé avant tout pour la mobilité : Google Photos. Une manière aussi de rationaliser la politique de branding des services de l’écosystème Google qui est passé à l’ère de la holding Alphabet.

(Crédit photo : Gustavo Frazao, Shuttershock.com)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur