Pinterest lève 225 millions de dollars : sa valorisation monte en flèche

Entreprise
pinterest-levee-fonds-valorisation

A l’issue de son cinquième tour de table (225 millions de dollars), Pinterest a vu sa valorisation monter en flèche, à 3,8 milliards de dollars.

Connu pour sa plate-forme communautaire qui permet d’épingler des ressources disponibles sur le Web en vue de les partager, Pinterest a levé, à l’occasion de son 5e tour de table (‘Series E’), 225 millions de dollars.

Certains investisseurs historiques, en l’occurrence les fonds privés Andreessen Horowitz, FirstMark Capital, Bessemer Venture Partners et Valiant Capital Partners, ont remis au pot.

Marquée par l’entrée au capital de Fidelity Investments, l’opération porte à 563 millions de dollars le total des sommes injectées dans la société depuis le lancement, début 2010, de son service 2.0.

Avec ce nouvel apport financier, Pinterest atteint une valorisation record : 3,8 milliards de dollars.

Ce chiffre avait dépassé le milliard de dollars en mai 2012, après un tour de table de 100 millions d’euros dans lequel s’était impliqué le Japonais Rakuten ; il avait atteint les 2,5 milliards en février 2013, des suites d’une autre levée de fonds (200 millions d’euros).

Pinterest compte mettre à profit cette nouvelle enveloppe pour réaliser des opérations de croissance externe.

L’entreprise a pour l’heure bouclé trois rachats de start-up, tous cette année : Punchfork (moteur de recherche de recettes), Livestar (moteur de recommandations sociales) et Hackermeter (mise en relation des développeurs et des entreprises).

Une partie des fonds sera dédié à des investissements en infrastructure et au développement des services sur le mobile, qui concentre désormais les trois quarts du trafic enregistré sur la plate-forme (+50% depuis début 2013).

Pinterest cherche aussi à accélérer son expansion à l’international. Il est question d’une disponibilité dans une dizaine de pays supplémentaires d’ici la fin de l’année.

Le réseau social poursuit, en parallèle, son implantation en France, première incursion au-delà des marchés anglophones.

L’offensive s’est déjà traduite, à la mi-juin, par le lancement d’une version française, avec des contenus localisés. 300 blogueurs influents sont mis à contribution pour partager leurs histoires et ‘pins’ favoris.

Sur le front des ressources humaines, une petite équipe officie à Paris. Elle devrait bientôt compter un community manager et un responsable du développement, afin de développer une stratégie produit et de nouer des partenariats stratégiques.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien l’entreprise Samsung ?

Crédit photo : yanugkelid – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur