Pinterest rend Instapaper gratuit

Apps mobilesMobilité
pinterest-acquiert-instapaper
4 5

Instapaper (filiale de Pinterest) s’affranchit de son offre premium pour devenir entièrement gratuit pour tous les utilisateurs.

Pinterest annonce la gratuité d’Instapaper pour les utilisateurs.

La formule par abonnement Instapaper Premium devient ainsi ouverte gratuitement à tous, peut-on en effet lire dans une contribution de blog.

Auparavant, il était nécessaire de s’abonner à cette formule pour bénéficier de fonctionnalités avancées. Le montant de l’abonnement était fixé à 3 dollars par mois ou bien à 30 dollars par an.

Instapaper se présente comme une app permettant d’enregistrer et de stocker des articles en vue d’une lecture ultérieure hors ligne.

Pinterest avait procédé à l’acquisition du service créé par Marco Ament, cofondateur de Tumblr, en août dernier.

À ce moment-là, il avait été mis en avant qu’avec cette acquisition par Pinterest, réseau social permettant de partager ses centres d’intérêt via des albums de photos avec un système d’épingle, Instapaper pourrait améliorer son outil de recherche d’images.

« Instapaper fournit une source attractive pour le contenu d’actualité et nous sommes ravis de porter notre expérience à des produits de découverte de Pinterest », expliquait alors la société.

Instapaper s’inscrit dans les services dits de « Read it later ». Autrement dit, une sauvegarde d’articles du Web pour une lecture ultérieure avec synchronisation sur tous les appareils où l’application est installée.

Lancé en 2007, le service a dû ensuite composer avec la concurrence d’apps comme Pocket, Readability, Flipboard ainsi qu’Evernote dans une certaine mesure.

En 2013, Betaworks reprenait l’exploitation d’Instapaper en dotant l’app de nouvelles fonctionnalités dans l’optique d’améliorer l’expérience utilisateur. En 2014, le service passait d’un mode payant à un modèle freemium (base gratuite et version premium pour 30 dollars par an).

La gratuité d’Instapaper va permettre à tous les utilisateurs de bénéficier des fonctionnalités avancées comme les notes illimitées, la recherche par texte pour tous les articles, la création de playlists pour du « text-to-speech » (lecture vocale), le « Send to Kindle » via bookmarklet at applications mobiles, Kindle Digests jusqu’à 50 articles… De surcroît, la publicité disparait du service.

Les abonnés actuels vont être remboursés au prorata des sommes versées et ne seront plus facturés.

Parallèlement, Instaparser, l’API qui permet aux développeurs d’extraire du contenu d’articles de pages Web, est stoppé.

Nul doute que cela devrait donner un second souffle à Instapaper, qui est disponible sur iOS, Android et les terminaux Kindle.

(Crédit photo : @Instapaper)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur