Piratage : dimanche noir pour Euro Millions

Cloud
Piratage Euro Millions Française des Jeux

Ce dimanche matin, une attaque informatique à l’encontre du site Internet d’Euro Millions a entraîné, une heure durant, l’affichage d’un message à caractère religieux dénonçant l’incompatibilité de la foi et des jeux de hasard.

La Française des Jeux a ouvert une enquête des suites d’une attaque informatique perpétrée ce dimanche contre le site Internet d’Euro Millions.

Le bilan de l’offensive est maigre, tout du moins à s’en fier aux premières conclusions établies à la hâte dans la journée.

Avec en tout et pour tout un bref piratage de la page d’accueil, à laquelle s’est substitué, pendant tout juste une heure, un message en langues française et arabe, cet assaut relèverait volontiers de l’anecdote.

Ce n’est d’ailleurs pas tant cette ampleur somme toute limitée qui a suscité le buzz, mais davantage le caractère idéologique dudit message, dont personne n’a encore pu déterminer la provenance.

Les jeux de hasard […] ne sont qu’une impureté parmi les oeuvres du diable […] et vous détournent de l’évocation de Dieu et de la prière“, ont pu lire les quelques centaines d’internautes qui ont visité le site entre 11 heures et midi.

Explicitement adressé aux “croyants” de confession non précisée, cette déclaration à caractère religieux dénonce, dans ses grandes lignes manichéennes, l’incompatibilité de la foi et des jeux de hasard.

Elle est signée d’un certain Moroccanghosts. Littéralement, “les fantômes marocains”. La marque du pluriel laisse supposer que ces actes de piratage sont l’oeuvre de plusieurs protagonistes, voire d’un collectif.

En l’absence de revendications, il est difficile d’établir un éventuel parallèle avec une quelconque organisation.

Au prix d’une désactivation temporaire dans l’après-midi, la situation est revenue à la normale dans la soirée.

La Française des Jeux a confirméqu’aucune donnée personnelle [n’avait] été affectée” et que le système d’enregistrement des mises est resté opérationnel tout du long.

Crédit photo : vidguten – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur