Piratage dans World of Warcraft : “Blizzard, vous avez dit Blizzard ?”

Mobilité
piratage - World of Warcraft - WoW - Blizzard - hacking

Des suites d’attaques perpétrées ce week-end, chaos et désolation règnent dans le monde virtuel du jeu de rôle en ligne World of Warcraft. L’éditeur Blizzard enquête sur des morts subites de personnages.

Une attaque troublante a semé la zizanie dans le monde virtuel du jeu de rôle en ligne World of Warcraft (WoW).

Ce week-end, en l’espace de quelques heures, un mystérieux fléau s’est propagé à la vitesse grand V, rayant de la carte de nombreux personnages de toutes races (nains, elfes, humains, etc.)

Dans l’immensité de cet univers médiéval dénommé Azeroth, un tel essaimage, s’il ne condamne en rien la continuité du jeu, a touché des royaumes tout entiers et n’a épargné ni les joueurs, ni les créatures contrôlées par ordinateur.

L’épidémie s’est répandue en Europe comme aux Etats-Unis, puis en Chine, où résident près de la moitié des quelque 10 millions d’adeptes de WoW.

Les commanditaires de cette offensive – des pirates pour l’heure non identifiés – auraient exploité une faille de sécurité pour s’introduire dans certains serveurs d’hébergement du jeu et y semer le trouble.

Lundi, l’éditeur Blizzard Entertainment (groupe Vivendi) s’est fait l’écho de cette vulnérabilité, en confirmant l’existence sans en préciser la nature.

“L’exploitation d’une faille du jeu sur certains royaumes a occasionné la mort du personnage de plusieurs joueurs, ainsi que de certains personnages non-joueurs, dans les capitales. Cette faille a déjà été corrigée, et ne devrait plus pouvoir être utilisée de nouveau. Vous pouvez à présent poursuivre vos aventures en Azeroth sans aucun risque.”

“Comme toute exploitation, nous prenons cet incident très au sérieux, et nous sommes actuellement en train de mener une enquête approfondie.”

Et de faire état, sur les forums de la communauté, d’une situation rentrée dans l’ordre après l’application, en urgence, d’un correctif.

De nouveaux remparts sécuritaires ont par ailleurs été établis pour éviter que se reproduise une telle mésaventure.

Selon l’AFP, ces ravages étaient prémédités de longue date. Les assaillants auraient même fait preuve d’une telle minutie que les faits se seraient déroulés sur deux jours, entre dimanche et lundi.

Dans cet intervalle, plusieurs vidéos ont circulé sur YouTube (voir ci-dessous), laissant supposer de l’activation d’un script théoriquement verrouillé, et qui permettrait de lancer, avec n’importe quel personnage, un sort instantanément fatal à toute créature située dans un périmètre immédiat.

Crédit photo : grafvision – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur