Premier commutateur d’entreprise WDM

Régulations
Information - news

L’Accelar 8000 utilise WDM afin de simplifier la gestion IP des couches physiques et de s’interfacer aux réseaux IP des opérateurs télécoms.

C’est dans le cadre du Cebit de Hanovre que Nortel Networks présentait son commutateur “voix-données” Accelar 8000. Destiné aux backbones de réseaux nécessitant de hauts niveaux de disponibilité, ce commutateur (Gigabit Ethernet et plus tard ATM) utilise la technologie de multiplexage WDM (Wave Division Multiplexing). Très en vogue chez les opérateurs qui déploient des réseaux spécifiques de téléphonie IP, cette dernière permet de véhiculer plus de communications simultanées sur des ?bres optiques. Acquise suite au rachat de Cambrian Systems à Newbridge l’an dernier, elle fait sa première entrée dans un commutateur d’entreprise à l’occasion de cette annonce. L’intérêt d’y faire appel dans la commutation d’entreprise est double. D’une part, elle permet la simplification de la gestion du protocole IP au niveau des couches physiques, ce qui permet de déployer facilement l’Accelar 8000 sur des réseaux locaux, des réseaux de campus et des réseaux métropolitains. D’autre part, elle permet à terme d’interfacer des réseaux voix-données d’entreprises à des réseaux d’opérateurs offrant des services de téléphonie IP à haut débit. Dans cette perspective, le commutateur de Nortel Networks supportera Gigabit Ethernet, son successeur “10 Gigabit”, ATM et WDM. L’ouverture aux réseaux métropolitains s’appuie sur l’hypothèse du déplacement probable de l’ATM du niveau local ? où il sera remplacé par le successeur de Gigabit ? vers le réseau étendu.

Présenté par son concepteur comme un “commutateur de troisième génération de haute densité”, l’Accelar 8000 vise les entreprises qui souhaitent intégrer voix, données et vidéo ou qui déploient des applications critiques de type commerce électronique, ERP et téléphonie. Capable de traiter jusqu’à 200 millions de paquets à la seconde, le dernier-né de Nortel Networks est compatible avec tous les produits des gammes de l’ancien Bay Networks ? à savoir les commutateurs de routage Accelar 1000, les nouveaux commutateurs Accelar 700, les produits de la gamme Centillion et les BayStack 450 ? ainsi que les commutateurs Passport d’origine Nortel.

Disponible en châssis de 6 ou 10 ports, l’Accelar 8000 offre un débit pouvant aller de 50 à 256 Gbits/s. Il assure la classification, le filtrage et la commutation des paquets au niveau des couches 2, 3 et 4. Le châssis peut comporter jusqu’à 384 ports Ethernet 10/100, 192 ports 100 Base-FX ou 128 ports Gigabit Ethernet. Côté ATM, il supportera des liaisons à 155 Mbits/s et 622 Mbits/s.

Tous ses éléments doublés, l’Accelar 8000 offre un haut niveau de redondance s’appuyant sur la technologie MultiLink Trunking (MLT) de Nortel Networks. Il supporte en outre le protocole VRRP (Virtual Router Redundancy Protocol). Disponible immédiatement dans sa version Gigabit, le produit sera vendu aux environs de 50 kF pour une version d’entrée de gamme. Le prix par port pourra être ramené en dessous des 1 800 F. La version WDM est annoncée pour le premier trimestre 2000. À noter que, parallèlement, le constructeur annonce l’Accelar 700, un commutateur de serveurs intégrant la technologie d’équilibrage de charge de la société Ipivot (Ipivot Intelligent Broker). L’Accelar 8000, qui utilise le protocole d’annuaire LDAP (retenu par Microsoft, Novell et Netscape), est administrable sous Optivity.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur