Présidentielle 2007 : les propositions des candidats pour développer la France numérique

Mobilité

La veille du premier tour de l’élection présidentielle, Vnunet.fr a souhaité
recueillir les propositions des principaux candidats autour d’Internet et de
l’économie numérique en France.

DADVSI, LCEN, innovation, contrôle de l’Internet, vie privée, données personnelles, haut-débit, entrepreneuriat… autant de thèmes qui passionnent le grand public et concernent les professionnels des technologies interactives. Vnunet.fr a souhaité interroger les principaux candidats à l’élection présidentielle sur leur propositions pour développer les technologies numériques sur le territoire.

Ségolène Royal (PS) a pris connaissance début avril du rapport « République 2.0 » réalisé par l’ancien Premier Ministre, Michel Rocard. Parmi les 94 recommandations que propose ce document, on note des mesures importantes comme le haut-débit à « tarif social » (5 euros par mois), un objectif d’équipement des foyers en matériel informatique placé à 75 % contre un peu moins de 50 % aujourd’hui, la mise en oeuvre d’un cadre juridique pour les libertés et les capacités numériques, et enfin, évoque le souhait d’engager le chantier du très haut débit sans creuser une nouvelle fracture numérique.

A noter que le journaliste de Vnunet.fr présent lors d’un meeting en province n’a pu interroger Ségolène Royal sur ce rapport, ses proches collaborateurs indiquant qu’il fallait se tourner vers un « spécialiste »?

François Bayrou (UDF) souhaite encourager la création d’entreprise en développant un « small business act » dont la principale mesure serait d’exonérer les jeunes entreprises de toutes les charges durant 1 an et indique vouloir réserver une part de marchés publics aux PMI-PME.

Interrogé par Vnunet le 13 Avril 2007 lors d’un déplacement en Franche-Comté, François Bayrou a souhaité « défendre l’arrivée de l’ADSL » sur l’ensemble du territoire et a déclaré vouloir « défendre toutes les innovations en espérant qu’un jour le satellite jouera un très grand rôle ». Il a conclu en s’affirmant comme « un défenseur inconditionnel du logiciel libre ». Pressé par le temps, il n’a pas été possible de lui demander de s’exprimer sur d’autres sujets comme la fibre optique déployée à Pau, dans son département natal.

Enfin, dans les propositions que l’on retrouve sur son site en matière de TIC, le candidat UDF rappelle sa volonté de « de concilier le droit à la copie privée et l’incitation à la création ? y compris en matière de logiciel libre », cette position faisant suite au vote de la loi DADVSI en 2006.

Découvez l’intervention de François Bayrou en podcast.

Nicolas Sarkozy (UMP) a réaffirmé récemment son opposition à toute forme de licence globale dans le cadre de la gestion des droits d’auteurs et voisins sur internet. Sur le site de son parti, on y retrouve les différentes propositions « Internet » du candidat : ce dernier pense que l’ICANN (Internet Corporation for Assigned Names and Numbers, l’autorité de régulation du Net sous contrôle américain) n’est pas une « menace pour les autres pays », mais aussi que l’accès au haut et très haut débit doit être reconnu comme une obligation de service public sur tout le territoire.

Le candidat indique vouloir prendre « des mesures conciliant la liberté de l’Internet et la protection de la vie privée », alors que ce dernier avait pourtant prôné un encadrement très strict des communications avec entre autres, la rétention des données de communications pendant au moins un an? Fichage massif 2.0 ?

Quel avenir pour les sociétés Internet en France ?

Tous(tes) les candidat(e)s proposent des mesures pour que l’Internet et plus généralement l’ensemble du secteur des technologies de l’information et de la communication évoluent dans le pays de façon rapide et soutenue.

Retrouvez François Bayrou sur le podcast de Vnunet.fr réalisé lors d’un meeting à Besançon (Doubs) le 13 avril.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur